You are using an older browser version. Please use a supported version for the best MSN experience.

Protest at Bayer France HQ near Paris

SHOTLIST: LA GARENNE COLOMBES, FRANCE, 22 MAY 2019SOURCE/ AFPTV SOUNDBITE 1 - Charlotte, RadiAction spokesperson (woman, French, 20 sec):"Today with 3 other organizations we have entered Monsanto's headquarters to do a "Die In", it is a direct action and through this action we want to show the destructive model that Monsanto has been promoting for decades. In particular the destructive impact of pesticides on biodiversity and life in general." SOUNDBITE 3 - Christine Riba, La Confédération Paysanne activist from the Drôme region(woman, French, 26 sec):"We have come to protest the use of these pesticides ... because they are being produced, because these companies are allowed to produce them and sell them. As a result, we often criticise the farmers who use these pesticides. But what we want are public policies that are brave and that are in line with what our society wants." SOUNDBITE 3 - Annick Coupé, Attac Secretary General (woman, French, 17 sec):"We must force these multinationals to recognize the harmfulness of their products, to compensate the victims, whether they are people, or environmental damage more generally, to ban these products, because we know that alternatives exist. La Confédération Paysanne has shown this very well." - TRAVELLING activists entering Bayer France's headquarters- TRAVELLING activists unrolling a tarpaulin covered with dead wood in Bayer's headquarters-MS the feet of an activist walking on dead wood-Pan from the feet of the activists to other activists hanging a banner Monsanto+Bayer= death-MS a banner-WS activists dressed in white back-MS activists from their back with a can of fake pesticides running around -CU on the canister with a skull and crossbones.-MS activists spreading fake pesticides on activists disguised as bees -CU on pesticide application-Pan from a dead bee activist to a pesticide applicator-WS activists imitating death in "Die-in"-MS of an activist lying down with another pouring products into a barrel-WS Charlotte, RadiAction spokesperson, speaking to activists- MS of Charlotte- PAN right-left of the back of the activists with a "danger" sign- WS of Annick Coupé, Attac Secretary General, speaking in front of the activists- MS Annick Coupé - MS of the singing militants- PULL FOCUS of one activist next to another with the sign "danger".- CU on the face of an activist with a mask- TILT DOWN of the façade of Bayer's headquarters- CU of the Bayer logo on the façade ///------------------------------------------------------ AFP TEXT STORY (IN FRENCH) Des militants reproduisent une "nature morte" chez Bayer-Monsanto La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine, France) - 22 mai 2019 10:38 - AFP Des militants d'Attac, de la Confédération Paysanne, d'Extinction Rébellion et RadiAction ont reproduit mercredi matin une scène de "nature morte" dans le hall du siège de Bayer-Monsanto pour dénoncer "les activités mortifères" du géant de l'agro-chimie. Une cinquantaine de militants vêtus de combinaisons blanches et de masques ont installé sur une bâche du bois mort et des bidons de glyphosate. D'autres militants déguisés en abeilles gisaient sur cette installation, ont constaté des journalistes de l'AFP. "Nous sommes venus mener une action de désobéissance civile visant à dénoncer les ravages des activités de Bayer et Monsanto sur le biodiversité et la santé de nos agriculteurs et agricultrices", a déclaré une militante d'Attac et "animatrice" de l'action. Les organisations réclament notamment au groupe de "stopper son lobbying agressif" et "de s'engager à stopper la production de glyphosate avant 2021". "Le monde selon Monsanto, un monde où la nature et le monde paysan se meurent (...) Il est urgent de mettre les multinationales comme Bayer et Monsanto hors d'état de nuire", a lancé la militante. "Pour y parvenir nous devons accentuer la pression citoyenne pour que Monsanto et Bayer reconnaissent enfin la dangerosité de leur produit, pour que les victimes de leurs produits toxiques obtiennent des réparations et surtout pour mettre en place des outils pour accélérer la sortie de l'utilisation des pesticides", a-t-elle souligné. Plusieurs discours ont été prononcés, sous une banderole indiquant "Bayer + Monsanto = le dessin d'une tête de mort". L'action s'est déroulé dans le calme, pendant une trentaine de minutes, puis les militants sont repartis en laissant la scène de "nature morte" dans le siège français du groupe allemand. "Nous respectons le droit de parole de chacun, mais regrettons la forme de cette manifestation à l’encontre de notre entreprise", a réagi une porte-parole de Bayer France. "Nous sommes engagés dans un dialogue ouvert pour une agriculture durable, respectueuse de l’environnement et répondant aux attentes des consommateurs, et sommes prêts à discuter de nos activités, dans un cadre d’écoute et de transparence", a-t-elle ajouté. Le groupe a cumulé les revers ces derniers temps, devant la justice américaine mais aussi avec une affaire de fichage de personnalités, en France et dans six autres pays européens, recensant leurs positions sur les OGM et le glyphosate. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce week-end dans plusieurs villes de France pour dénoncer les activités du groupe, qui produit notamment le glyphosate, principe actif de son désherbant à succès, le Roundup. sr-ngu/alu/nth
image beaconimage beaconimage beacon