En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le "degré de perversité" du PS bruxellois est sans limite

logo de Tagtik Tagtik 10-06-17 Tagtik
© Belga

C'est une déclaration du patron des socialistes flamands qui risque de faire grand bruit, à un an des élections communales à Bruxelles. Suite au scandale du Samu Social et aux révélations sur les jetons de présence qui se sont étalées dans la presse ces dernières semaines, le président du sp.a, John Crombez, n'y va pas de main morte avec son habituel partenaire dans la majorité communale bruxelloise, dont il a été éjecté suite à cette affaire.

Selon John Crombez, le "degré de perversité" du PS à Bruxelles ne connaît aucune limite. "La morale a disparu", regrette-t-il dans des propos relayés par De Morgen.

"Si c'était à refaire, j'agirais de la même façon”, avoue Crombez pour défendre son approche dans le scandale qui a éclaboussé Yvan Mayeur (PS). Mercredi, le sp.a avait posé un ultimatum à ses homologues socialistes francophones: soit Mayeur se retirait, soit le sp.a claquait la porte. Mais finalement, tous deux ont du partir.

"Ils sont colériques et rancuniers", explique Crombez pour décrire le comportement du PS bruxellois. "Ils ont cru que nous allions rester tranquillement dans notre coin, mais pas un seul cheveu sur ma tête n'y a jamais pensé. Il y a des limites."

Pour Crombez, toute cette affaire relève d'un énorme manque d'éthique. "Mayeur a pris l'argent d'une organisation dédiée aux SDF pour compléter son propre salaire avec un petit extra mensuel. Et il n'a pas jugé utile de s'expliquer... Je trouve logique que cela rende les gens furieux. Je suis moi-même dégoûté. Toute conscience morale a disparu."

La confiance est désormais au plus bas entre les deux ailes linguistiques des socialistes à Bruxelles. Et il est peu probable que les deux anciens partenaires fassent encore liste commune lors des prochaines élections communales, dans un an. Pour John Crombez, il n'est pas impossible que le PS bruxellois ait tendu un piège au sp.a pour les exclure de la majorité. "On ne peut pas exclure pareil degré de perversité."

(LpR - Source : De Morgen/Picture : Belga)

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon