En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les plus récents

Le service propreté d'Ixelles en grève: "Des poubelles intelligentes achetées 7.000€ pièce, c'est plus électoral qu'autre chose!"

logo de RTL info RTL info 19-05-17 RTL info
Le service propreté d'Ixelles en grève: "Des poubelles intelligentes achetées 7.000€ pièce, c'est plus électoral qu'autre chose!" © Fournis par RTL info Le service propreté d'Ixelles en grève: "Des poubelles intelligentes achetées 7.000€ pièce, c'est plus électoral qu'autre chose!"

Près de 70 travailleurs du service de la propreté à Ixelles tiennent un piquet de grève ce vendredi matin devant la maison communale. L'échevine chargée de la Propreté publique Viviane Teitelbaum recevra une délégation à 10h30, a indiqué Alain Happaerts, délégué permanent CSC. L'action de grève, sous couvert d'un préavis, durera toute la journée.


Les grévistes déplorent la vétusté du matériel

Le rassemblement devant la maison communale d'Ixelles durera toute la matinée. Les travailleurs font bruyamment entendre leurs revendications à coups de sifflets, de sirènes et de slogans du type "On n'en veut plus". Les syndicats dénoncent un problème de matériel vétuste et en panne ainsi qu'un manque d'équipements.

La commune a annoncé mercredi que des réparations allaient être effectuées. "Cela faisait longtemps qu'on le demandait, mais à force de ne rien voir venir, il a été impossible de contenir les travailleurs", explique Alain Happaerts. "Une quinzaine de poubelles intelligentes qui disent 'merci' doivent être achetées à 7.000 euros pièce, ce qui semble plus être électoral qu'autre chose".

Les travailleurs se plaignent également de l'ingérence de l'échevine à la Propreté publique Viviane Teitelbaum. "Elle est très présente, voire trop présente, c'est-à-dire qu'elle veut tellement s'impliquer dans la direction du service Propreté, qu'elle ne respecte plus la hiérarchie et qu'elle s'adresse directement aux hommes pour leur attribuer des tâches", estime le représentant syndical.

Publicité
Publicité

A lire sur RTL info

image beaconimage beaconimage beacon