En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mystère dans le secteur photovoltaïque: pourquoi le marché a repris des couleurs en Flandre, mais pas en Wallonie?

logo de RTL info RTL info 17-02-17
Mystère dans le secteur photovoltaïque: pourquoi le marché a repris des couleurs en Flandre, mais pas en Wallonie? © Fournis par RTL Belgium Mystère dans le secteur photovoltaïque: pourquoi le marché a repris des couleurs en Flandre, mais pas en Wallonie?

Les installateurs de panneaux photovoltaïques sont présents au salon Batibouw. Le secteur reprend des couleurs avec 25.000 nouvelles installations l'an passé. Mais c'est surtout le cas en Flandre. Alors, pourquoi le solaire ne redécolle-t-il pas en Wallonie?

Après plusieurs années de crise, le secteur du photovoltaïque reprend vigueur depuis quelques mois. Une tendance cependant moins marquée en Wallonie, où la baisse du prix des certificats verts en 2013 par le gouvernement wallon a ébranlé la confiance des particuliers.

Pour Sébastien David, installateur de panneaux photovoltaïques, les Wallons sont encore réticents, principalement pour une raison: "Est-ce que le gouvernement ne va pas encore revenir sur ses décisions et est-ce que les primes que vous nous annoncez, on va réellement les toucher. Ca c'est la première crainte. La seconde crainte c'est que, au niveau du marché, votre société est-elle fiable et serez-vous encore là pour les garanties ?", a-t-il confié.

L'investisseur wallon reste donc plus timide que son voisin flamand. En 2016, pour 20.000 nouvelles installations au Nord du pays, on n'en comptabilise que 5.300 dans le Sud. "Du côté flamand, c'est surtout une communication positive qu'il y a eu, et ça a vraiment boosté le secteur des petites installations. Du côté wallon, on attend encore cette communication",a expliqué Grégory Neubourg, chargé de projets à l'Association de Promotion des Energies Renouvelables (APERE).

La Flandre représente 72% du parc solaire belge, Bruxelles seulement 2%, la Wallonie plus ou moins 27%. Cette différence Nord-Sud est d'autant plus incompréhensible que l'investissement est plus vite rentabilisé au Sud, où il faut plus ou moins compter 7 ans pour un particulier, contre 14 ans en Flandre.

 

Plus de résultats dans Actualité

Publicité
Publicité

A lire sur RTL info

image beaconimage beaconimage beacon