En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Débat de la présidentielle : Quel président serez-vous ?

logo de ParisMatch ParisMatch 20-03-17 Paris Match

Les cinq principaux candidats à la présidentielle débattent ce soir en direct sur TF1. Ils ont répondu à une même question : quel président serez-vous ? 

François Fillon (Les Républicains)

Je serai le président du redressement national, qui libèrera les Français des impôts qui les bloquent dans leur vie (...). Le  président qui protègera les français contre les violences intérieures et extérieures, avec un président américain imprévisible, l'impérialisme économique chinois et le danger mortel le développement du totalitarisme islamique (...). J’ai un projet préparé de longue date avec une majorité cohérente et stable et à laquelle j’associerai la société civile.

A lire aussi : Présidentielle : le premier débat en direct

Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) 

Je serai le dernier président de la Ve république. Je convoquerai une assemblée constituante pour mettre fin de la monarchie présidentielle (...). J’irai au plus urgent. Je serai e président écologique, donc nous sortirons du nucléaire, je serai le président social qui aura pour but d’éradiquer la misère (...). Je serai le président d’une France insoumise, en France, en Europe et dans le monde. Je serai le président de la paix (...). Nous sortirons de l’Otan pour ne plus être enchaîné par la guerre. Je servirai avec honneur. Le sens de ma candidature c’est un programme.

Débat de la présidentielle : Quel président serez-vous ? © Patrick KOVARIK / AFP Débat de la présidentielle : Quel président serez-vous ?

A lire aussi : Ce que le débat présidentiel lundi soir sur TF1 vous réserve

Emmanuel Macron (En Marche !) 

Rien n’était écrit. Je ne fais pas partie de la vie politique depuis plusieurs années. Je suis devenu fonctionnaire, banquier puis j’ai ensuite décidé de servir mon pays. J’ai été ministre. J’ai vu ce qui bloquait notre pays, des règles hors d’âge, des fonctionnements dépassés. En prenant ma liberté, j’ai pris mes responsabilités pour dépasser les lignes, pour dépasser un clivage ancien. Le projet que je porte est un projet d’alternance profonde, juste, efficace, un projet porteur d’espoir.

Marine Le Pen (Front national) 

Je veux être la présidente de la République française, mais vraiment, je ne veux pas administrer une vague région européenne, ni être une VRP de tel ou tel grand groupe. L’indépendance nationale, ce n’est pas un mot vide de sens, l’indépendance nationale c’est le droit pour les Français de décider pour eux-mêmes, le droit de choisir son identité, ses valeurs, ses traditions. Je veux défendre leurs intérêts, pas les intérêts des banques, ou de telle ou telle capitale européenne, retrouver nos frontières nationales, pour se réarmer face à la mondialisation, pour lutter contre le communitarisme et pour rendre la parole au peuple.

Quelle république voulez-nous, bienveillante, autoritaire ? Quel message voulez-vous adresser au monde ? Je serai un président honnête et juste. Honnêtre, libre par rapport à l’argent et le , c’est pour cela que je serai aussi un président juste , je tournerai la page avec ses vieilles recettes épuisées, je tournerai la page et je construirai un futur désirable. 

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

image beaconimage beaconimage beacon