En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Jennifer Lawrence "n'est pas assez belle" pour jouer Sharon Tate, l'épouse enceinte de Roman Polanski sauvagement assassinée par Charles Manson

logo de RTL info RTL info 17-07-17 RTL info
Jennifer Lawrence "n'est pas assez belle" pour jouer Sharon Tate, l'épouse enceinte de Roman Polanski sauvagement assassinée par Charles Manson © Fournis par RTL info Jennifer Lawrence "n'est pas assez belle" pour jouer Sharon Tate, l'épouse enceinte de Roman Polanski sauvagement assassinée par Charles Manson

Le réalisateur américain Quentin Tarantino prépare un film inspiré des meurtres de la "Famille" Manson, d'après la presse américaine. Mais Debra Tate, la sœur de Sharon Tate, victime du chef de file de la secte californienne, trouve que Jennifer Lawrence n'est pas assez jolie pour incarner ce rôle.

Quentin Tarantino discute de ce projet avec des acteurs de premier plan, selon le magazine spécialisé The Hollywood Reporter, et c'est lui qui rédigera le script. L'hebdomadaire, s'appuyant sur des sources anonymes, avance que Brad Pitt (qui a travaillé avec Tarantino pour "Inglourious Basterds" en 2009) et Jennifer Lawrence ont été approchés. Mais Debra Tate n'est pas d'accord. Elle préfère que Margot Robbie incarne le rôle de sa soeur. "Je n'ai rien contre Jennifer Lawrence mais elle n'est pas assez jolie pour jouer Sharon", a confié la soeur de Sharon Tate au site TMZ.

Le tournage devrait commencer en 2018, même si aucun contrat avec des distributeurs n'a été signé. Charles Manson, toujours emprisonné à 82 ans, était le chef de file d'une secte californienne appelée "la Famille", qui a assassiné plusieurs personnes, dont l'actrice hollywoodienne Sharon Tate, qui était à l'époque enceinte de son mari Roman Polanski. En août 1969, Manson et ses adeptes ont assassiné sept personnes en deux jours. Surnommé "l'icône américaine du Mal", Charles Manson n'est pourtant pas considéré comme un tueur en série, dans la mesure où d'autres que lui ont commis la plupart des meurtres pour lesquels il a été initialement condamné à mort.

Publicité
Publicité

A lire sur RTL info

image beaconimage beaconimage beacon