En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les Chinois abandonnent progressivement l’argent liquide

logo de Express.be Express.be 17-03-17 Arnaud Lefebvre
© Fournis par Express.be

La Chine, une des premières cultures à avoir utilisé les pièces de monnaie, est également responsable de l’invention du papier-monnaie. Cependant, le pays semble sur la bonne voie pour bientôt se passer des deux.

La plupart des internautes chinois ont indiqué n’avoir plus besoin d’argent liquide de nos jours. Dans cinq ans, les paiements sans numéraire seront l’option privilégiée, a expliqué au journal Beijing Youth Daily , Meng Tian, chercheur de l'Université de Shanghai, responsable d’une enquête sur les habitudes de paiement des Chinois. completer

Selon cette étude, 70% des utilisateurs d’Internet chinois ont indiqué ne plus devoir recourir à l’argent dans leur vie au jour le jour. L’ampleur du commerce électronique en Chine est énorme et le pays se distingue également par l’adoption rapide des paiements mobiles. En outre, la majorité des Chinois n’ont plus de téléphone fixe et utilisent principalement un smartphone.

Mobile

La Chine est longtemps restée une société fermement attachée au cash avec peu d’utilisateurs de cartes de crédit.

Mais de nos jours, 60% des 700 millions d’internautes du pays effectuent leur paiement via leur téléphone mobile, principalement grâce aux plateformes WeChat de Tencent et Alipay d'Alibaba.

Des courses de taxis aux massages en passant par les repas, les frais médicaux, les services publics, les achats au supermarché, les frais de parking, les billets de concert ou d’autobus, le paiement sans argent liquide semble n’avoir aucune limite en Chine.

Pourtant, peu d’internautes semblent ne se soucier vraiment du fait que le gouvernement chinois surveille tant le commerce électronique que les réseaux sociaux, indiquent encore les observateurs.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Express.be

image beaconimage beaconimage beacon