En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pari gagné pour René Weiler

logo de Sportsactu.be Sportsactu.be 16-02-17 Florian Holsbeek

Avec une équipe largement remaniée, le Sporting d'Anderlecht a pris la mesure du Zenit, complètement à côté de son sujet. René Weiler a donc fait coup double: la victoire et certains joueurs reposés.

Anderlecht Zenit Stanciu Acheampong © photonews Anderlecht Zenit Stanciu Acheampong

Le Sporting d'Anderlecht change de visage pour affronter le Zenit: il n'y a pas moins de sept changements dans la composition de départ, dont 4 dans le secteur défensif: Martinez, Najar, Spajic et Deschacht sont titulaires en défense, Stanciu revient dans le milieu, Acheampong rejoue pour la première fois depuis son retour de la CAN et Thelin preste son premier match en tant que titulaire. Du côté du Zenit, Nicolas Lombaerts est sur le banc.

Des réservistes motivés et décisifs

Il ne faut pas attendre longtemps pour voir le premier but de cette rencontre. Le temps pour Ruben de faire son premier arrêt sur coup-franc et dans la foulée Stanciu adresse un superbe ballon à Acheampong, qui trompe calmement Lodygin (4', 1-0). Le Zenit va alors monopoliser le ballon, encore et encore, mais ne se montre pas dangereux. Au contraire du petit Ghanéen d'Anderlecht qui sert parfaitement Bruno, dont la frappe est déviée de la main par le gardien adverse.

Les sprints d'Acheampong ont été dévastateurs

Ruben Martinez va lui chauffer ses gants. Un peu hésitant, il s'interpose d'abord sur une tête de Shatov avant de capter un tir de Garcia. Le Zenit devient dangereux? Pas vraiment, puis surtout Acheampong fait parler sa vitesse et s'en va presque laconiquement planter sa deuxième rose de la soirée en fusillant Lodygin (2-0, 31'). Nous sommes même proches du troisième quand Thelin voit sa reprise déviée d'extrême justesse par Lodygin. Le Sporting a mis son costume taille patron et ce n'est pas la tête non-cadrée de Dzyuba qui va déstabiliser les hommes de Weiler.

Anderlecht gère son avance

On reprend la deuxième période avec les mêmes acteurs, et le Zenit garde toujours la possession de balle. Mais les actions russes ne sont pas concrètes et Ruben Martinez n'est pas inquiété. Chipciu fait alors son entrée au jeu à la place du héros du soir, Bruno passant à gauche. Les Russes semblent avoir abdiqué, et les possibilités sont anderlechtoises, comme les tirs de Stanciu ou de Bruno. Ruben est lui attentif et sort bien dans les pieds de Dzyuba dans les cinq dernières minutes.

Le Sporting d'Anderlecht s'impose donc sur le score idéal contre le Zenit et s'en ira défendre cette avance dans une semaine en Russie. Mais avant, il faudra aller chercher trois points à Ostende.

Publicité
Publicité

A lire sur SportsActu

Sportsactu.be
Sportsactu.be
image beaconimage beaconimage beacon