En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nouvelle star, le poulpe

ELLE 13-03-17 Daniele Gerkens

Gastronomique

Graal de tables chic (Sylvestre, Paris-7e), pointue (Bonhomie, Paris-10e) ou récente (Les Résistants, Paris-10e), le poulpe 2017 bouscule les conventions et se marie au panais, au yuzu... Preuve ultime, les candidats de « Top Chef » viennent de s’affronter à coup de choux de Bruxelles et de pieuvre. Consécration cathodique pour le céphalopode

Photogénique

Avec ses tentacules délicats, sa couleur rosée et ses spirales élégantes, il joue les oeuvres cinétiques dans nos assiettes. Du coup, #octopus ou #poulpe font un carton sur Instagram, passant du statut d’horreur des grands fonds à celui d’allié créatif.

Nouvelle star, le poulpe © Getty Nouvelle star, le poulpe

Diététique

Bourré d’oméga-3, fer, sélénium, cuivre, vitamines B2 et B12, zinc et phosphore, il séduit par sa saveur franche et iodée (en raison des crustacés qu’il ingère). Le plus ? On le fait griller, bouillir, sauter et il se déguste même en salade et en sashimi. Pas étonnant qu’il ait le vent en pou(l)pe ! 

Publicité
Publicité

Plus de ELLE

image beaconimage beaconimage beacon