Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Grippe : 4 choses à savoir avant de se faire vacciner

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 08-10-17 Claire FRAYSSINET
Grippe : 4 choses à savoir avant de se faire vacciner © Prisma Media Grippe : 4 choses à savoir avant de se faire vacciner

Vous hésitez à vous faire vacciner contre la grippe ? Ces quatre infos peuvent vous aider à prendre une décision.

La vaccination contre la grippe n’est pas obligatoire

Elle ne fait pas partie du calendrier vaccinal. En revanche, elle est recommandée et remboursée à 100% par la Sécurité sociale pour les personnes à risque :

- personnes âgées de 65 ans et plus,

- femmes enceintes, quel que soit le trimestre de grossesse,

- entourage de nourrissons de moins de 6 mois présentant des risques de grippe grave,

- personnes obèses,

- personnes atteintes de certaines affections : asthme, diabète, maladies cardiaques...

- personnes séjournant dans un établissement de soins (quel que soit leur âge), professionnels de santé (médecin, infirmier, sage-femme…).

Ces catégories de personnes reçoivent un bon de vaccination qui leur permet de retirer gratuitement le vaccin à la pharmacie. La consultation chez le médecin pour l’injection est remboursée à 100% par l’Assurance maladie.

On peut se faire vacciner par son pharmacien

Oui mais seulement dans deux régions pour l’instant : l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine. Si cette expérimentation menée pendant 3 ans est concluante, cette possibilité devrait être élargi à tous le territoire. Pour pouvoir faire des injections, le pharmacien doit suivre une formation et disposer d’une salle spécifique pour recevoir les patients.

Mais certains patients doivent toujours se rendre chez le médecin pour se faire vacciner : ceux qui se font vacciner contre la grippe pour la première fois, les femmes enceintes et les personnes identifiées comme ayant un risque particulier (réaction allergique lors d’un précédent vaccin, traitements anti-coagulant…)

La vaccination contre la grippe n’est pas efficace à 100%

Le vaccin disponible change tous les ans, en fonction des souches principales identifiées les années précédentes. C’est l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui détermine la composition des vaccins pour les deux hémisphères. Pour ce faire, elle sélectionne les plus pertinentes, les plus répandues, mais aussi des variants hors du commun qui risqueraient d'émerger. Ce qui signifie que le vaccin en cours n’est pas efficace sur toutes les variantes du virus de la grippe. Par exemple, pour la campagne de vaccination de l’hiver dernier, le journal européen consacré à l’épidémiologie des maladies infectieuses, Eurosurveillance, a indiqué que le vaccin saisonnier avait protégé la population à hauteur de seulement 38%.

La grippe est une maladie mortelle

Les populations les plus fragiles ont tout interêt à se faire vacciner. Car il ne faut pas oublier que chaque année ce sont des milliers de personnes qui meurent directement ou indirectement après avoir été contaminées par le virus. La grippe n’est pas forcément la cause directe du décès mais en affaiblissant davantage les personnes dont le système immunitaire est déjà très fragile, elle accélère le décès. On estime à 9000 décès la surmortalité liée à la grippe chaque hiver.



Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Femme Actuelle
Femme Actuelle
image beaconimage beaconimage beacon