Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

12 signes que vous êtes au bout du rouleau

logo de PhotosPhotos 09-03-15

Rien ne va plus ?

Entre la carrière, la famille et la vie sociale, il reste peu de temps pour s’occuper des petites douleurs de la vie quotidienne. Mais ignorer ces symptômes peut conduire à des problèmes de santé plus graves. Si vous vous sentez fatiguée, triste, que le sexe ne vous intéresse plus ou que vous consommez du paracétamol quotidiennement, il est peut-être temps de changer vos habitudes. Les experts santé vous expliquent comment interpréter ces signes qui vous disent que vous devez écouter votre corps.

Et si votre corps essayait de vous dire quelque chose ? Rien ne va plus ? © Cavan Images/Getty Images) Rien ne va plus ?

Vous êtes triste sans raison

La tristesse n’apparaît jamais sans raison, explique le Dr Ernest J. Bordini, psychologue et directeur exécutif de Clinical Psychology Associates of Center Florida. « La tristesse est souvent liée à un manque, que vous manquiez de temps pour aller boire un café avec un ami, ou que vos enfants aient quitté le domicile parental, » ajoute-t-il.

D’après l’Institut national de santé mentale, les femmes ont 70 % plus de chances que les hommes de faire une dépression dans leur vie. Bordini conseille d’aller voir un médecin si vous ressentez cet état de tristesse pour qu’il puisse vérifier si ça n’a pas de cause physique, comme un problème de thyroïde. Des médicaments ou des séances avec un psychologue peuvent être prescrits pour soutenir les personnes atteintes de dépression, que l’on peut remarquer si la tristesse reste constante pendant deux à trois semaines et qu’elle s’accompagne de changements dans le sommeil, une perte d’appétit, des crises de larmes et une diminution de la libido. Vous êtes triste sans raison © Yusuke Sato/Getty Images Vous êtes triste sans raison

Vous n’avez aucun désir sexuel

Chez la femme, le désir sexuel peut changer ou diminuer au fil du temps et des événements, comme pendant une grossesse, la ménopause ou une maladie. Les médicaments comme les antidépresseurs peuvent aussi diminuer la libido. « Les changements dans le désir sexuel des femmes peuvent avoir des raisons variées », explique Bordini. L’anémie, l’hypothyroïdie, les changements hormonaux et d’autres causes médicales peuvent en être la cause. C’est aussi le cas du stress, de la fatigue et du manque de sommeil. Si votre manque de désir devient problématique, parlez-en à votre médecin pour qu’il puisse trouver d'où ça vient. Essayez aussi de changer de routine et faites du sport. « Il arrive que la diminution de la libido soit un signe qu’un couple ne prend pas assez soin de sa relation, et qu’il a besoin de plus d’engagement ou de créativité », ajoute Bordini. Vous n'avez aucun désir sexuel © Val Thoermer/Getty Images Vous n'avez aucun désir sexuel

Vous avez mal aux articulations

Avoir mal aux genoux après avoir dansé toute la nuit, ou mal à l’épaule après une journée sur l’ordinateur peut indiquer des tas de choses, allant de simples tensions musculaires à l’arthrose et la fibromyalgie, deux troubles souvent remarqués chez les femmes. Entre 80% et 90% des femmes souffrent de fibromyalgie (une douleur chronique dans certaines zones musculaires), et 26% des femmes souffrent d’arthrose, contre 18% des hommes. « Pour en trouver la cause, il faut trouver l’origine de la douleur, » dit le docteur Howard Schubiner du Mind Body Medicine Center, au Providence Hospital de Southfield dans le Michigan. « Si la douleur se situe vraiment dans l’articulation, votre médecin devra vérifier si vous souffrez d’arthrite ou d’une maladie osseuse due à une blessure. Si la douleur se situe plutôt dans les muscles, il est moins probable (mais pas impossible) qu’il s’agisse d’une maladie osseuse. » La plupart des douleurs musculaires sont dues à des tensions ou des élongations et doivent diminuer avec du repos et des comportements simples, ajoute Schubiner. « Les douleurs musculaires chroniques sont souvent causées par une fibromyalgie, mais certains troubles doivent être considérés avant d'être mis de côté par un médecin. » Vous avez mal aux articulations © PM Images/Getty Images Vous avez mal aux articulations

A midi, vous êtes déjà fatiguée

Un déjeuner riche en glucides n’est pas forcément la cause de votre fatigue à l’heure de la sieste. Si une bonne nuit de sommeil ne vous remet pas en forme, il se peut que vous souffriez d’un syndrome de fatigue chronique, qui touche particulièrement les femmes entre 30 et 50 ans. D’après Schubiner, l’anémie, l’hypothyroïdie, la dépression et le manque de sommeil peuvent contribuer à votre état de fatigue. « Une simple prise de sang permet d’éliminer les deux premiers, et plusieurs bonnes nuits de sommeil aident à vaincre la fatigue. » Vous pouvez être fatiguée à midi si vous avez manqué un repas (comme le petit déjeuner), que vous mangez trop de sucre ou que votre régime est mal équilibré ou pauvre en protéines. Si le sommeil ne vous aide pas et que votre fatigue dure six mois ou plus, consultez un médecin. A midi, vous êtes déjà fatiguée © Robert Nicholas/Getty Images A midi, vous êtes déjà fatiguée

Vous avez mal aux genoux

La douleur dans les genoux quand vous courez ou descendez les escaliers peut avoir des causes variées. En général, les changements hormonaux ou biomécaniques (ex : hanches plus larges) peuvent créer des douleurs aux genoux, notamment chez les femmes. « L’arthrose du genou est aussi plus courante chez les femmes entre 40 et 50 ans, » explique Abby Abelson, directrice du Département de rhumatismes et troubles immunologiques à la Cleveland Clinic. Les femmes sont aussi plus sujettes que les hommes à certains troubles tels que la tendinite ou la rupture du LCA (ligament croisé antérieur), ajoute Anna M. Lasak, professeure adjointe au Département de médecine physique et réhabilitation Arthur S. Abramson, au Montefiore Medical Park dans le Bronx à New York. Pour éviter les blessures au genou, Lasak recommande de porter des chaussures adaptées, de faire des efforts progressifs en sport et d’éviter de courir sur des surfaces dures - en choisissant l’herbe ou le sable plutôt que le goudron. Vous avez mal aux genoux © Runstudio-Getty Images Vous avez mal aux genoux

Vous avez mal à la tête

Vous étiez en réunion toute la journée, vous êtes débordée et voilà que votre mari vient d’inviter le patron à dîner ce soir ? Pas étonnant que vous ayez mal à la tête. « Les maux de tête causés par la tension sont les plus courants, mais ce sont les migraines qui envoient le plus souvent un patient chez le médecin, » explique Brian M. Grosberg, directeur du Montefiore Headache Center dans le Bronx. « Les migraines affectent les femmes presque trois fois plus que les hommes. » Une migraine est différente d’un mal de tête : pour commencer, elle est plutôt située sur un côté du crâne, tandis qu’un mal de tête fait mal partout ; la douleur semble palpiter ; elle cause une sensibilité à la lumière ou au son, des nausées et des vomissements. Ce n’est pas le cas du simple mal de tête, qui peut par exemple être dû à une journée stressante. S’il vous arrive d’avoir des maux de tête sans raison ou non habituels, Grosberg conseille de consulter un médecin. De même, les douleurs soudaines, celles qui sont de plus en plus fréquentes et celles qui surviennent uniquement si vous êtes dans une certaine position ou que vous faites une activité spécifique ne sont pas normales. Vous avez mal à la tête © Abel Mitja Varela/Getty Images Vous avez mal à la tête

Votre respiration devient sifflante quand vous montez l’escalier

Vous privilégiez l’escalier à l’ascenseur pour faire un peu de sport, mais quelques étages vous essoufflent ? Vous manquez peut-être d’exercice, ou bien vous êtes victime de quelque chose de plus grave, comme de l’asthme. Chez les femmes, la période de menstruation est un facteur à prendre en compte. Une étude publiée dans le American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine a révélé que les femmes toussent davantage et ont la respiration plus sifflante entre le 10e et le 22e jour de leur cycle menstruel, ce qui montre un lien potentiel entre les changements hormonaux et respiratoires. « La respiration sifflante est habituelle chez les personnes asthmatiques, » déclare David R. Nelson, pneumologue certifié au Barlow Respiratory Hospital de Wittier en Californie. Une allergie ou un effort physique peuvent déclencher une respiration sifflante en cas d’asthme, « de même que la fin d’une infection respiratoire. Consultez tout de même un médecin si les symptômes persistent, » précise Nelson. Votre respiration devient sifflante quand vous montez l'escalier © Getty Images Votre respiration devient sifflante quand vous montez l'escalier

La zumba vous crée des fractures de fatigue

Ces petites fissures osseuses sont les blessures sportives les plus courantes chez les femmes et surviennent notamment dans le pied, le pelvis, le tibia et le fémur, explique le Dr Lasak. Dans certains cas, elles indiquent l’ostéoporose. « Une densitométrie osseuse n’est pas nécessaire dans tous les cas de fracture de fatigue, sauf chez les patientes présentant des risques d’ostéopénie ou d’ostéoporose (ex : hérédité, troubles de l’alimentation anciens). » Une évaluation nutritionnelle avec contrôle de la vitamine D et du niveau de calcium peut être utile. Pour prévenir les fractures de fatigue, Lasak conseille aux femmes d’acheter une nouvelle paire de chaussures de sport tous les six mois (les ch

aussures perdent rapidement leurs propriétés d’absorption des chocs), de manger équilibré et de faire vérifier leur niveau de vitamine D régulièrement. La zumba vous créé des fractures de fatigue © Yellowdog-Getty Images La zumba vous créé des fractures de fatigue

Vous vous sentez mal, tout simplement

Un sentiment d’anxiété ou de malaise général peut être simplement dû au stress, mais chez les femmes à risque, cela peut être un symptôme préventif d’une crise cardiaque, explique le Dr David Frid, cardiologue à la Cleveland Clinic. « Votre tension artérielle peut augmenter, vous pouvez vous mettre à rougir ou vous sentir un peu plus anxieuse. » Les femmes sont aussi plus touchées par les douleurs à l’épaule ou au dos. Consultez un médecin si les symptômes persistent, s’intensifient ou si vous avez les facteurs à risque suivants : vous êtes ménopausée, avez des antécédents familiaux, un cholestérol élevé ou êtes obèse. « Prenez connaissance des facteurs pour pouvoir réduire les risques, » conseille Frid. Vous ovus sentez mal tout simplement © Justin Horrocks/Getty Images Vous ovus sentez mal tout simplement

Vous avez soif sans arrêt

C’est une chose d’avoir soif après un repas salé ou une journée d’été, mais si vous êtes tout le temps assoiffée, vous pouvez souffrir de diabète. Le diabète est particulièrement grave chez les femmes enceintes, augmentent le risque de crises cardiaques dans la jeunesse et peut provoquer une ménopause précoce. « La soif est surtout un symptôme du diabète lorsqu’elle est associée à une urination fréquente », explique le Dr Deborah Clegg, professeure agrégée au Centre de diabète Touchstone au UT Southwestern Medical Center de Dallas. « Votre corps est incapable d’utiliser le sucre et l’élimine en vous faisant uriner souvent, parfois même toutes les 20 ou 30 minutes. » La soif, la fatigue, la faim et la perte de poids peuvent également indiquer du diabète. Si vous avez ces symptômes, Clegg conseille d’aller voir votre médecin pour faire mesurer votre glycémie à jeun. Vous avez soif sans arrêt © Fabrice Lerouge-Getty Images Vous avez soif sans arrêt

Vous oubliez les prénoms de vos amis

Vous oubliez le prénom d’un ami, ou l'endroit où vous avez mis vos clés ? Vous êtes peut-être seulement tête en l’air, et ce type de pertes de mémoire nous arrive à tous, mais il s’agit peut-être d’un symptôme, explique le Dr Jagan Pillai, neurologue au Centre de santé du cerveau à la Cleveland Clinic. « Si vous oubliez un nom ou un titre de chanson, ça doit vous revenir un peu plus tard. »

« Les pertes de mémoire temporaires peuvent survenir pour plusieurs raisons. C’est souvent un manque d’attention, » explique Pillai. Si vos souvenirs ne reviennent pas au bout d’un ou deux jours ou que vous oubliez des conversations entières, il faut consulter un médecin. Les femmes sont plus touchées par la maladie d’Alzheimer que les hommes : d’après la Alzheirmer’s Association, 16% des femmes de plus de 71 ans aux États-Unis souffrent d’une forme de démence, contre 11% des hommes (même si les chercheurs précisent que le fait que les femmes vivent plus longtemps est un facteur). Vous oubliez les prénoms de vos amis © JGI-Tom Grill-Getty Images Vous oubliez les prénoms de vos amis

Vous avez des fuites en riant ou en éternuant

Les fuites urinaires après avoir ri, éternué ou soulevé quelque chose de lourd surviennent chez près de 11 millions de femmes aux États-Unis, annonce le Dr Lasak. Si les femmes sont deux fois plus touchées par l’incontinence urinaire que les hommes, c’est surtout à cause des grossesses et des accouchements qui affaiblissent le plancher pelvien et abîment les nerfs qui contrôlent la vessie, et de la ménopause pendant laquelle la diminution des œstrogènes atrophie le tissu cellulaire de l’urètre.

Heureusement, l’incontinence urinaire peut être réduite par des exercices variés : « le renforcement des muscles du plancher pelvien, qu’on appelle l’exercice de Kegel, devrait faire partie de la routine chez toutes les femmes dès l’adolescence, » explique Lasak. Le meilleur exercice pour renforcer le plancher pelvien est de contracter le muscle pelvien comme pour cesser d’uriner d’un coup. Restez ainsi pendant trois secondes et relâchez : à effectuer régulièrement. Vous avez des fuites en riant ou en éternuant © Michael Hitoshi/Getty Images Vous avez des fuites en riant ou en éternuant

Publicité
Publicité

Plus de résultats dans Bien-être

image beaconimage beaconimage beacon