Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Brexit: Theresa May joue son va-tout

Au Royaume-Uni, Theresa May a présenté son nouveau projet d'accord sur le Brexit à la chambre des Communes, ce mercredi. La cheffe du gouvernement britannique, dont les jours à la tête du pays sont comptés, propose cette fois un texte qui inclut la possibilité d'un second référendum. "Si vous le refusez, nous allons droit vers les divisions et l'impasse", prévient Theresa May. "Nous risquons une sortie sans accord, ce à quoi s'oppose clairement cette Assemblée. Nous risquons de mettre un terme au Brexit, ce que le peuple britannique ne tolérerait tout simplement pas. Nous risquons de créer d'autres divisions à un moment où nous devons agir ensemble dans l'intérêt national". La première ministre britannique a tenté de faire des concessions avec les unionistes nord-irlandais du DUP et avec les travaillistes, dont le leader ne semble pourtant pas convaincu. "Aucun député travailliste ne peut voter pour un accord basé sur la promesse d'une première ministre à qui il ne reste plus qu'une poignée de jours à occuper ses fonctions", a déclaré le chef du Labour, Jeremy Corbyn. "Même si elle pouvait tenir ses promesses, cet accord ne représente pas un véritable compromis. Son plan en dix points est truffé de contradictions et de vœux pieux". Le Parlement doit se prononcer sur cet accord début juin, alors que le Royaume-Uni aurait déjà dû quitter l'Union Européenne il y a près de deux mois.
image beaconimage beaconimage beacon