Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La droite européenne suspend le Fidesz

Le parti populaire européen a décidé de suspendre la formation de Viktor Orban, le Fidesz. L'entité qui regroupe les partis de droite au Parlement européen s'était réunie en comité ce mercredi à Bruxelles pour prendre une décision après les dérapages verbaux du Premier ministre Hongrois, hostile à l'immigration et à l'Europe. "L'exclusion du Fidesz n'est pas écartée, elle est à l'étude", a assuré Manfred Weber, président du parti populaire européen . "Il y a maintenant une période de suspension du Fidesz, et nous attendons les conclusions du comité d'évaluation. C'était un débat difficile, mais il y avait un besoin évident d'ouvrir la discussion". Le Fidesz sera supervisé par un groupe d'experts, et a perdu son droit de vote au sein du Parti Populaire Européen. La formation hongroise s'est livrée à une campagne particulièrement hostile aux institutions européennes, mais le Premier ministre Viktor Orban ne compte pas changer de cap. " Un parti comme le nôtre ne mérite pas la suspension ou l'exclusion", estime le Premier ministre hongrois Viktor Orban. "Dans ce cas, nous nous lèverions et nous partirions. La solution retenue a été de suspendre nos droits jusqu'à ce que le groupe d'experts termine son rapport. Bien sûr, il n'a pas été question de politique sur le fond. Tout le monde était obsédé par le jeu de pouvoir. Quand je suis intervenu dans le débat, j'ai dit clairement que nous n'avions pas l'intention de changer notre politique". À deux mois des élections européennes, le Fidesz part grand favori en Hongrie, et devrait arriver en tête avec une avance confortable sur ses adversaires.
image beaconimage beaconimage beacon