Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pétrolier iranien: Gibraltar refuse la demande américaine

Le pétrolier iranien arraisonné début juillet au large de Gibraltar serait sur le point de repartir. Il porte désormais un nouveau nom, le "Adrian Darya", et bat pavillon iranien, et non plus panaméen. Le territoire britannique a rejeté une demande américaine de saisir le navire. Le "Rocher" avait retenu le pétrolier, soupçonné de transporter du pétrole vers la Syrie. Pour expliquer le refus d'exécuter le mandat de saisie émis par Washington, Gibraltar explique que la réglementation européenne interdit d'appliquer certaines sanctions contre l'Iran. L'arraisonnement du pétrolier a provoqué une crise diplomatique entre Téhéran, Londres et Washington. Après l'immobilisation de son navire, l'Iran a à son tour arraisonné un pétrolier britannique, le Stena Impero, dans le détroit d'Ormuz. Avant de repartir, le pétrolier iranien a remplacé une partie de son équipage, notamment les mécaniciens, arrivés par deux vols différents à Gibraltar.

Plus de Euronews

image beaconimage beaconimage beacon