Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Plomb autour de Notre-Dame: un risque pour la santé?

Trois mois après l'incendie de Notre-Dame, la mairie de Paris souhaite éteindre la polémique concernant d'éventuels risques sanitaires liés à une contamination au plomb. Des taux de concentration, parfois dix fois supérieurs au seuil d’alerte, auraient été détectés dans les écoles proches de la cathédrale, selon une nouvelle enquête révélée jeudi par le site indépendant Mediapart, qui accuse la ville de Paris d'avoir cherché à étouffer l'information. Les autorités locales démentent tout risque pour la santé des enfants et ajoutent que les écoles et crèches aux alentours feront l'objet d'un nettoyage approfondi d'ici la fin du mois. Une mesure toutefois habituelle durant l'été, qui n'a rien à voir avec l'incendie, précise la mairie. Le 15 avril dernier, l'incendie de Notre-Dame avait libéré d'importantes quantités de plomb, présent sur la charpente et la flèche de la cathédrale. Si une exposition prolongée au plomb peut avoir des effets toxiques, l'Agence régionale de Santé (ARS) s'est, elle aussi, montré rassurante, écartant tout danger lors de l'inhalation de l'air. Elle rappelle toutefois aux riverains les mesures de précaution comme se laver régulièrement les mains ou utiliser une serpillière humide plutôt qu'un balai. Les alentours de la cathédrale continuent d'ailleurs être nettoyés. Et les jardins publics proches de Notre-Dame sont toujours fermés.
image beaconimage beaconimage beacon