Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Premières démissions à l'approche du choix d'un nouveau premier ministre britannique

Avant même d'avoir été officiellement choisi premier ministre par les militants conservateurs, le favori Boris Johnson voit déjà le navire se vider de certains poids lourds. Le ministre des Finances britannique Philip Hammond a annoncé qu'il démissionnerait mercredi, au lendemain du résultat du vote. Ce poids lourd de l'exécutif est en désaccord total avec la stratégie de l'ancien maire de Londres sur le Brexit "Je ne serai pas renvoyé parce que je démissionnerai avant", a déclaré Philip Hammond. "En supposant que Boris Johnson devienne premier ministre, je crois comprendre que rester au gouvernement impliquerait d'accepter une sortie sans accord de l'Union européenne le 31 octobre. Et c'est quelque chose que je ne peux pas faire." Le ministre de la Justice David Gauke a également annoncé qu'il démissionnerait en cas de victoire de Boris Johnson. D'autres, comme le ministre de l'économie Greg Clark, ou le ministre du développement Rory Stewart, pourraient également partir de leur propre chef. La course au poste de premier ministre oppose l'ancien Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Boris Johnson à l'actuel chef de la diplomatie Jeremy Hunt. C'est aux 160 000 membres du parti conservateur qu'il revient de départager les deux hommes. Les votes seront clos ce lundi.
image beaconimage beaconimage beacon