Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Shutdown: le bras de fer se poursuit aux USA

Bientôt un mois désormais que les États-Unis sont englués dans l'impasse budgétaire, qui paralyse le gouvernement fédéral. Hier, le président américain a fait une offre aux démocrates : prolonger les statuts temporaires de migrants en échange du financement du mur à la frontière avec le Mexique. Une offre qui concernerait un million de migrants : "Si nous réussissons cet effort, nous aurons alors les meilleures chances, depuis très longtemps, d'avoir une véritable réforme bipartite de l'immigration" , a déclaré Donald Trump lors d'un discours solennel à la télévision. Mais sa proposition a aussitôt été retoquée par les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants. Leur cheffe, Nancy Pelosi, a évoqué, une "compilation de plusieurs initiatives déjà rejetées par le passé et chacune inacceptable" , tandis que son allié au Sénat, Chuck Schumer, a estimé sur Twitter qu '"offrir des protections en échange du mur n'est pas un compromis mais une nouvelle prise d'otages." Les démocrates, qui ont détrôné les Républicains lors des élections de mi-mandat, refusent d'accorder les 5,7 milliards de dollars nécessaires à la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique, l'une des promesses de campagne de Donald Trump pour lutter contre l'immigration clandestine. Ils ont en revanche proposé une enveloppe, nettement moins importante, pour renforcer la sécurité à la frontière. Ce bras de fer autour du budget a entraîné le 22 décembre la fermeture partielle de l'administration américaine, impactant ainsi quelque 800.000 fonctionnaires fédéraux.
image beaconimage beaconimage beacon