Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

State of the Union : Ursula von der Leyen se dit "heureuse et soulagée"

Une page de l'histoire s’est écrite cette semaine au Parlement européen à Strasbourg. Les députés ont élu la première femme de tous les temps à la présidence de la Commission : Ursula Van Der Leyen. En dehors de l’Allemagne, elle était peu connue jusqu'à il y a quelques semaines. Elle remplacera Jean-Claude Juncker à l'automne. "Je suis débordée et bien sûr heureuse et pleine de respect face à la tâche qui m'attend" , a déclaré la nouvelle présidente de la Commission européenne. Elle compte axer son programme sur plusieurs thématiques telles que l’objectif zéro carbone pour 2050 et l'instauration d'un salaire minimum européen. A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères se sont rencontrés pour discuter de la volonté de la Turquie de continuer le forage pétrolier à Chypre. Ils ont également parlé de l'Iran et de la tentative désespérée de l'UE pour maintenir l'accord en vie. "Nous voulons voir l'Iran redevenir comme ces dernières années, mais nous constatons que toutes les mesures qui ont été prises et celles que nous avons prises sont irréversibles. Nous souhaitons donc que l'Iran fasse marche arrière", a déclaré Federica Mogherini, la Haute représentante sortante de l'UE aux Affaires étrangères. La semaine prochaine, l'attention se portera sur l'élection du prochain Premier ministre britannique. Tant Boris Johnson que Jeremy Hunt ont déclaré qu'ils étaient prêts à quitter l'UE sans accord.
image beaconimage beaconimage beacon