Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les plus beaux parcs animaliers du Kenya

logo de Le FigaroLe Figaro 07-09-18 Les Maisons du Voyage

figarofr © 4994985/Emmanuel Wuyts - stock.adobe.com figarofr
Destination des safaris par excellence, le Kenya est l'écrin d'une nature puissante et le territoire du peuple massaï, gardien de ce paradis aux traditions ancestrales. Sur les traces de Karen Blixen et d'Hemingway, focus sur 5 parcs incontournables pour parcourir de vastes terres de savane à la recherche des Big Five et assister au spectacle fascinant de la vie sauvage.

Avec 26 parcs nationaux, placés sous l'égide du KWS (le Kenya Wildlife Service) et 35 réserves naturelles dépendant des comtés locaux, le Kenya veille à la protection de la faune et de la flore. C'est l'un des pays les mieux préservés d'Afrique, qui compte aussi pléthore de réserves privées, où des safaris à pied sont organisés. La meilleure période pour partir au Kenya? Pendant les saisons sèches (de décembre à mars et de juin à octobre), quand les animaux se rassemblent autour des points d'eau. Le meilleur moment de la journée pour contempler la faune? Aux aurores, quand la savane se réveille, ou au coucher du soleil, lorsque les prédateurs commencent leur chasse.

1- Le Masai Mara et ses plaines majestueuses

Le fleuron des parcs kenyans

Milan Lipowski/Milan Lipowski - stock.adobe.com Milan Lipowski/Milan Lipowski - stock.adobe.com

Il faut traverser la vallée du Rift, ses paysages de savane herbeuse, d'escarpements et de marais caractéristiques de l'Afrique de l'Est, pour rejoindre les plaines vallonnées de l'incontournable réserve nationale du Masai Mara, qui prolonge le parc tanzanien du Serengeti. On est ici au royaume des Big Five (lion, éléphant, rhinocéros, buffle, léopard) qui devient, chaque été, le lieu de prédilection de la grande migration des herbivores. Plus de 1 500 km2 de terrain de jeu pour s'adonner aux joies des safaris-photos et le chemin vers de plus verts pâturages pour plus d'un million de gnous, zèbres et gazelles qui attirent dans leur sillage nombre de prédateurs à l'affût des plus faibles. Aux abords de la rivière Mara, les hippopotames s'abreuvent et les crocodiles guettent. Il ne faut pas manquer de visiter un village massaï, à la rencontre des tribus de pasteurs et de guerriers nomades vivant dans les manyatta, habitations traditionnelles faites de branchages et bouses de vaches.

2- Les savanes et marais d'Amboseli

Pour observer les éléphants avec le Kilimandjaro en toile de fond

VOLODYMYR BURDIAK/byrdyak - stock.adobe.com VOLODYMYR BURDIAK/byrdyak - stock.adobe.com

Couronné par le Kilimandjaro, «toit de l'Afrique» aux neiges éternelles, le parc national d'Amboseli est un décor mythique du continent africain. C'est ici qu'Ernest Hemingway et Joseph Kessel trouvèrent l'inspiration pour écrire l'un Les Neiges du Kilimandjaro, l'autre Le Lion. Sur plus de 380 km2, il peut s'enorgueillir de la présence de la plus grande concentration d'éléphants du Kenya (environ 1 500), qui aiment s'ébattre dans les marais et faire le spectacle, défenses contre défenses, devant l'objectif des visiteurs ébahis. Peu farouches, ils se déplacent par dizaines en longue procession. Plus loin, au cœur des acacias, quelques girafes massaï, gazelles de Grant et autruches défilent. On surprend aussi des buffles escortés d'ibis, des zèbres de Burchell, des gnous à la barbe blonde, des troupeaux de vaches conduits par leurs bergers massaï. Les fauves guettent.

3- Le bush vallonné de Samburu

Pour croiser des espèces rares

@ Jean Wimmerlin Unsplash-1 @ Jean Wimmerlin Unsplash-1

Cap au nord du pays. Moins fréquentée, plus clairsemée (les animaux sont de ce fait faciles à repérer), la réserve nationale de Samburu forme avec les réserves de Shaba et de Buffalo Springs voisines un vaste écosystème, écrin des kudus, lions (sans crinière), guépards, léopards et d'espèces rares comme le zèbre de Grevy, l'autruche de Somalie, la gazelle gerenuk ou encore l'élégante girafe réticulée et l'oryx beisa, aux airs de licorne. La rivière Ewaso Nyiro traverse la brousse sèche coiffée de monts rocailleux, oasis abritant les éléphants venus prendre leur bain, les marins-pêcheurs, rapaces et tisserins gendarmes. Sur ses berges sablonneuses flanquées de rangées d'acacias, de palmiers doum et de tamariniers, crocodiles du Nil et varans se dorent au soleil.

4- Le parc du lac Nakuru, sanctuaire des rhinocéros

La plus grande densité d'animaux sauvages

Konstantin Kalishko/javarman - stock.adobe.com Konstantin Kalishko/javarman - stock.adobe.com

Sur la route reliant Nairobi au Masai Mara, la région des lacs de la Rift Valley est un véritable paradis ornithologique (plus de 400 espèces d'oiseaux), même si les flamants roses se sont envolés, la faute à l'urbanisation, la déforestation et au réchauffement climatique. Classé par l'Unesco et entièrement clôturé pour assurer la protection des animaux, le parc national du lac Nakuru offre un cadre idyllique, avec son lac turquoise étendu entre les volcans, prairies et belles forêts d'acacias, au rhinocéros noir endémique et au rhinocéros blanc, que l'on peut apercevoir près du Lake Nakuru Lodge. On croise également des girafes de Rothschild, des léopards faisant la sieste perchés sur un arbre, des buffles, des gazelles, des grands cobes defassa et des hippopotames.

5- Le parc national de Tsavo

Entre baobabs et «éléphants rouges»

62168159/Aleksandar Todorovic - stock.adobe.com 62168159/Aleksandar Todorovic - stock.adobe.com

À l'Ouest, un territoire de brousse aride modelé par un long plateau volcanique, des bouquets de palmiers doum et les Mzima Springs alimentées par la fonte des glaciers du Kilimanjaro, où vivent crocodiles et hippopotames. À l'Est, des grandes plaines rouges plantées de baobabs. Le Tsavo, divisé en deux sections, s'étend sur 4 % de la superficie du Kenya, ce qui en fait le plus vaste parc national du pays, et l'un des plus anciens. S'il est traditionnellement peuplé de hordes d'éléphants (reconnaissables à leur robe couleur de latérite), des Big Five, girafes, zèbres, léopards, antilopes, pas facile dans une telle immensité de pister aisément les animaux. C'est la palette impressionnante de paysages sublimes et sauvages qui fait la différence, et la proximité de Mombasa, qui permet de combiner safaris et séjour balnéaire sur la côte.

Notre sélection:
Un safari au Kenya - Circuit accompagné 11 jours / 9 nuits
Monts et merveilles du Kenya - Voyage sur mesure 12 jours / 10 nuits

Pour en savoir plus

Ce contenu publi-éditorial vous est proposé par le site Les Maisons du Voyage, site du groupe Figaro.

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

image beaconimage beaconimage beacon