Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Forte hausse du taux de mortalité chez les jeunes Américains

logo de L'Express L'Express 2017-02-16
Les maladies du foie provoquées par l'alcoolisme contribuent à l'augmentation des décès prématurés. Photo d'illustration. © REUTERS/Kham Les maladies du foie provoquées par l'alcoolisme contribuent à l'augmentation des décès prématurés. Photo d'illustration.

C'est une tendance "rarement observée" dans les pays développés. Le taux de mortalité des Américains âgés de 25 à 35 ans a bondi entre 1999 et 2014, révèle une enquête publiée le 26 janvier dans The Lancet et repérée par Le Monde. "L'ampleur d'une telle hausse est comparable à celle de deux cas d'urgence sanitaire observés dans le passé: la progression substantielle de la mortalité en Russie au cours des années 1990 et la hausse de la mortalité des individus âgés de 20 à 40 ans au sommet de l'épidémie de sida du milieu des années 1980 au milieu des années 1990 aux Etats-Unis", constatent les auteurs de l'étude.

Hausse de la mortalité chez la jeune femme blanche

"Pour cette analyse, nous avons utilisé les données relatives aux causes de la mortalité ainsi que des données démographiques, à partir des certificats de décès du National Center for Health Statistics et des estimations de la population du Bureau du recensement des États-Unis", précisent les chercheurs. Ils ont fait une découverte surprenante: entre 1999 et 2014, le taux de mortalité des femmes blanches de 25 ans a connu une hausse moyenne annuelle de 3%. La catégorie des trentenaires a elle connu une croissance moyenne annuelle de 2,3%, contre 0,6% pour les hommes blancs du même âge. LIRE AUSSI >> Etats-Unis: l'espérance de vie reculé pour la première fois depuis 22 ansChez les Indiens Américain trentenaires, la hausse moyenne annuelle atteint 4,3%. Les jeunes natifs de l'Alaska ont eux connu une progression de 1,9%.

Drogue, alcoolisme, suicide

Les causes des décès témoignent d'un certain mal-être chez ces populations. "Les augmentations sont principalement causées par des morts accidentelles (overdoses), des maladies du foies (cirrhoses, cancer) [provoquées le plus souvent par l'alcoolisme] et des suicides", indique l'étude. Une autre enquête publiée le 6 janvier 2017 montre également que les morts causées par overdose d'héroïne ont quadruplé chez les Américains de 25 à 34 ans, entre 2010 et 2015, remarque Le Monde.En revanche, les décès prématurés ont diminué chez les Hispaniques (-3,2%), les Afro-Américains (-3,9%) et les Asiatiques (-2,6%). Ces baisses s'expliquent "principalement par la diminution du nombre de décès liés au VIH, au cancer et aux maladies cardiaques", expliquent les auteurs de l'enquête. Mais le taux de mortalité des Noirs demeure 1,5 fois plus élevé que celui des Blancs, nuance Le Monde.

Publicité
Publicité

Plus d'info : l'express

image beaconimage beaconimage beacon