Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Rencontre Merkel-Trudeau à Berlin

logo de ici.radio-canada.caici.radio-canada.ca il y a 5 jours Radio-Canada
Rencontre Merkel-Trudeau à Berlin © Raphaël Bouvier-Auclair Rencontre Merkel-Trudeau à Berlin

Commerce, mais aussi immigration et politiques de défense. Les sujets de conversation ne manquent pas entre le premier ministre Justin Trudeau et la chancelière Angela Merkel qui l'a reçu à la chancellerie à Berlin, ce matin.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

Déjà tôt le matin, un journal allemand, le Die Wet, donnait le ton. Justin Trudeau « l'anti-Trump » ou le « politicien le plus sexy encore vivant ».

L'accueil reçu par Justin Trudeau en Allemagne est certainement bon. Les attentes à son endroit sont grandes.

Jeudi, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, affirmait qu'il espérait que Justin Trudeau et le Canada contribuent à la relation entre l'Europe et les États-Unis. La rencontre entre le premier ministre canadien et le président américain est source de beaucoup de curiosité en Europe, le sujet sera très certainement abordé avec la chancelière Angela Merkel.

Les deux dirigeants en ont peut-être même déjà parlé, puisqu'à peine arrivé à Berlin jeudi, Justin Trudeau a eu une rencontre informelle avec la chancelière.

Tant au Canada qu'en Allemagne, on pourrait ressentir les impacts de la nouvelle administration américaine sur plusieurs politiques.

Par exemple en immigration, mais aussi en défense. Les deux pays sont membres de l'OTAN. Le gouvernement américain veut que ses partenaires contribuent davantage par le biais de leur budget de défense.

Commerce et libre-échange

Dans un monde où le protectionnisme est de plus en plus présent, Justin Trudeau et Angela Merkel défendent l'ouverture des marchés et le libre-échange.

Le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, approuvé plus tôt cette semaine par le Parlement européen, est donc une priorité pour les deux leaders.

Signe que cette entente ne fait toujours pas l'unanimité en Europe, des manifestants, avec en main des signes contre le traité, se trouvaient tout près de la Chancellerie pour marquer l'arrivée de Justin Trudeau.

Après Berlin, le premier ministre va se rendre à Hambourg où il va rencontrer des gens d'affaires et des personnalités politiques allemandes, notamment pour parler de commerce.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon