Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

De nombreux protestataires comptent poursuivre la manifestation à Ottawa

De nombreux protestataires comptent poursuivre la manifestation à Ottawa De nombreux participants à la grande manifestation contre la vaccination qui a paralysé Ottawa au cours du week-end du 29 et 30 janvier prévoient poursuivre le rassemblement tout au long de la semaine. Manifestants et véhicules ont continué, tout au long de la journée du 30 janvier, de bloquer la circulation dans la capitale fédérale. La population du centre-ville d’Ottawa a pu entendre une cacophonie de klaxons. Les résidents ont à nouveau reçu l’avis d’éviter les déplacements au centre-ville où se trouve toujours un bon nombre de camionneurs et d’autres manifestants qui s’opposent à des mesures sanitaires pour lutter contre la COVID-19. Prévue au départ pour être une protestation contre la vaccination obligatoire des camionneurs, la manifestation s’est transformée en rassemblement contre l’ensemble des mesures prises pour lutter contre la COVID-19. Selon le site du groupe Canada Unity, un des principaux organisateurs de la manifestation, les manifestants prévoient se rendre dans des centres commerciaux sans porter de masque, organiser des fêtes extérieures bruyantes et exercer des pressions sur les médias. On ne sait pas à quel moment le convoi de camions quittera la capitale nationale. Certains manifestants ont indiqué qu’ils comptaient demeurer sur place jusqu’à ce que toutes leurs demandes soient satisfaites. La police d’Ottawa dit qu’elle maintiendra des effectifs importants dans tous les endroits occupés par les manifestants. Son objectif principal était de maintenir la paix, d’établir des voies de sécurité et de réagir à tous comportements menaçants et «à risque élevé». Par ailleurs, le Service de police d’Ottawa a indiqué qu’elle mènera des enquêtes sur tous les gestes illégaux qui auraient été commis au cours des manifestations, notamment la profanation de certains monuments. Des observateurs ont aussi dénoncé ceux qui affichaient des symboles nazis et des drapeaux confédérés, qui rappellent la période de l’esclavage aux États-Unis, déplorant un grand manque de jugement.
image beaconimage beaconimage beacon