Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bombardier réduit ses prévisions financières pour 2019

logo de Le Devoir Le Devoir 2019-04-25 François Desjardins
Le président de Bombardier, Alain Bellemare © Paul Chiasson Archives La Presse canadienne Le président de Bombardier, Alain Bellemare

Une révision du niveau d’activité dans sa division des transports force Bombardier à corriger ses prévisions financières pour l’année 2019, une décision qui a entraîné jeudi matin une chute de plus de 15 % du cours de son action.

 

L’annonce du fabricant, qui survient à une semaine de l’assemblée de ses actionnaires, comprend également une mention de sa division aéronautique, où la livraison d’avions a été plus faible que ce qui était prévu à l’origine au cours du premier trimestre.

 

Enfin, l’effet des taux de change a aussi eu un impact négatif, a indiqué dans un communiqué le président de Bombardier, Alain Bellemare.

 

Le titre a ouvert la séance en forte baisse et perdait environ 0,45 $ en fin de matinée, pour s'établir à 2,48 $.

 

« Nous prévoyons retrouver notre élan et respecter les objectifs de livraisons d’avions et de performance financière de nos activités aéronautiques pour l’exercice », a dit M. Bellemare. « Nous rajustons les prévisions 2019 pour Bombardier Transport pour tenir compte à la fois des modifications apportées à l’accélération de sa cadence de production et des pressions sur les coûts exercées par quelques projets existants difficiles, alors que nous poursuivons notre transformation. »

 

La division des transports comprend la fabrication de matériel roulant et se trouve au coeur de la stratégie à long terme de l’entreprise, tout comme la division des avions d’affaires. La division des avions commerciaux ne comprendra plus que le programme d’appareils CRJ, qui a fait la gloire de Bombardier dans les années 1990, car le programme d’avions Q400 a été vendu à Viking Air, une société de l’Ouest canadien.

 

Les revenus généraux en 2019 devraient atteindre 17 milliards $US, comparativement à une prévision initiale de 18 milliards. Le bénéfice ajusté a aussi été réduit et devrait s’établir dans une fourchette entre 1 et 1,15 milliard $US.

 

L’assemblée des actionnaires est prévue le 2 mai dans le Vieux-Port de Montréal et sera dirigée par le président du conseil d’administration, Pierre Beaudoin.

Publicité

Plus de Le Devoir

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon