Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Du plomb dans l’eau d’écoles et de garderies autochtones du Québec

À l’école ou à la garderie, des enfants des Premières Nations du Québec ont bu de l’eau contaminée par le plomb, selon des données de 2017 obtenues par un consortium universitaire et médiatique mené par l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia, dont l’Université du Québec à Montréal et Le Devoir font partie. Bien que le gouvernement fédéral sache où les excès de plomb se trouvent, il remet la gestion de ce problème entre les mains des administrations locales et n’informe pas directement les parents concernés. Dans des communautés où des concentrations hors norme ont été mesurées, des fonctionnaires ont simplement suggéré de laisser couler l’eau. Des experts considèrent pourtant que ce n’est pas une solution sécuritaire à long terme. En 2017, Services aux Autochtones Canada (SAC) a organisé une grande campagne d’échantillonnage dans les écoles et les garderies de 27 Premières Nations du Québec. Les robinets et les fontaines à eau utilisés pour boire ou cuisiner étaient ciblés. Les échantillons ont été récoltés à un moment aléatoire dans la journée, sans laisser couler l’eau au préalable.
image beaconimage beaconimage beacon