Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Québec maintient les 90 jours de délai pour le vaccin

Québec continuera de donner la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 dans un délai maximal de 90 jours, mais accepte d’assouplir sa stratégie. Certaines personnes pourraient donc recevoir cette deuxième injection plus tôt que ce que le gouvernement a prévu. « On vise à vacciner le plus de personnes vaccinables pour sauver des vies », a affirmé le ministre de la Santé, Christian Dubé, en conférence de presse. Le ministre a également invité les résidents et le personnel dans les CHSLD qui ont été vaccinés à ne pas relâcher le respect des mesures sanitaires au risque de causer de nouvelles éclosions. La Santé publique recommande maintenant au gouvernement d’administrer la deuxième dose dans un délai de 42 à 90 jours. Le but demeure de vacciner le plus grand nombre de personnes vulnérables à cette maladie pour sauver le maximum de vies. Le gouvernement rejette la faute sur le fait qu’il doit composer avec « très peu de vaccin » et fait valoir que plus il recevra de doses plus il pourra diminuer le délai entre l’inoculation des deux doses.
image beaconimage beaconimage beacon