Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Dix souffleuses supplémentaires pour finir l'hiver à Montréal

logo de ici.radio-canada.caici.radio-canada.ca il y a 4 jours Jérôme Labbé
Dix souffleuses supplémentaires pour finir l'hiver à Montréal © Carl Boivin Dix souffleuses supplémentaires pour finir l'hiver à Montréal

Les précipitations de neige sont à ce point abondantes cette année que la Ville de Montréal a décidé de louer 10 souffleuses supplémentaires pour terminer l'hiver. Les contrats, dont la somme atteint 5,3 millions de dollars, ont été accordés mercredi matin lors de la réunion du comité exécutif.

Un texte de Jérôme Labbé

Il ne s'agit pas de n'importe quel type de souffleuse, a souligné le responsable des Services aux citoyens, Jean-François Parenteau : ce seront des souffleuses de « haute puissance » (SHP).

« Au total, cinq contrats de SHP de puissance entre 700 et 1000 HP et cinq contrats de SHP de plus de 1000 HP seront octroyés », peut-on lire au point 20.027 de l'ordre du jour, qui a été ajouté à la dernière minute.

Les contrats ont été octroyés au Groupe Contant, au Groupe IMOG et à Environnement Routier NRJ.

La Ville de Montréal a besoin de ces appareils – et de leurs opérateurs – pour souffler la neige encore plus haut dans ses dépôts à neige, qui approchent de leur pleine capacité. Deux de ces dépôts sont d'ailleurs déjà fermés, soit « les sites de surface 46e avenue et Autoroute 13 ».

Il faut dire que l'hiver 2017-2018 est particulièrement neigeux. En date de lundi, il était déjà tombé 184 cm sur la métropole, alors que la moyenne est de 190 cm pour un hiver dit « normal ». De plus, la Ville avait déjà ramassé près de 16 millions de mètres cubes de neige, soit bien plus que la moyenne de 12 millions pour toute l'année.

« Et point important : 90 % de cette neige a été ramassée, comparativement à un hiver moyen [lors duquel] on ramasse entre 50 % et 60 % de la neige tombée », a précisé M. Parenteau.

Le comité exécutif a également profité de sa rencontre de mercredi matin pour entériner l'utilisation de deux sites supplémentaires pour lesquels le ministère de l'Environnement a donné son aval la semaine dernière, soit le stationnement de l'ancien Hippodrome de Montréal, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, et le site « Solutia », acquis pour agrandir le dépôt à neige Angrignon, dans l'arrondissement LaSalle.

Les SHP qui seront louées travailleront d'ailleurs à l'Hippodrome et au Complexe environnemental de Saint-Michel, même si, « en fonction des besoins, elles pourront être déplacées vers d'autres sites, dont de nouveaux sites temporaires qui pourraient ouvrir », peut-on lire dans le sommaire décisionnel adopté mercredi.

La nouvelle administration a eu fort à faire avec le déneigement depuis le début de l'hiver. Certains résidents se sont notamment plaints que la neige n'était pas ramassée au même rythme dans tous les arrondissements .

Jean-François Parenteau s'est aussi excusé d'avoir tardé à ordonner une opération de chargement , fin janvier, ce qui a notamment poussé le maire de l'arrondissement Anjou, Luis Miranda, à désobéir à la ville-centre .

La Ville a par la suite décidé de revoir ses pratiques de déneigement .

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon