Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Des étudiants en situation précaire reçoivent de l’aide de l’UQTR

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2020-05-29 CBC/Radio-Canada
Depuis le début de la crise de COVID-19, certains étudiants ne réussissent pas à acquitter leurs factures. © /Radio-Canada Depuis le début de la crise de COVID-19, certains étudiants ne réussissent pas à acquitter leurs factures.

Plus de 360 000 $ ont été remis ces dernières semaines à des étudiants de l'UQTR qui vivaient une situation financière difficile en raison de la pandémie. C'est l'université, sa fondation et l'Association générale des étudiants (l'AGE) qui ont contribué à ce fonds d'urgence.

En tout, ce sont 1820 étudiants qui ont pu bénéficier de deux versements de 90 $, soit la somme nécessaire pour se nourrir convenablement pendant deux semaines. Or, il reste encore plus de 40 000 $ à verser à des étudiants qui pourraient en avoir besoin.

«On savait que plusieurs étudiants avaient perdu leur emploi, soutient le conseiller aux communications, Jean-François Hinse. Il reste encore des sommes qui sont disponibles, donc c’est important de rappeler aux étudiants qui sont dans le besoin qu’ils peuvent toujours faire une demande.»

Selon l'AGE UQTR, plusieurs de ses membres se sont retrouvés en état de grave précarité ces dernières semaines.

«On le voit qu’il y a beaucoup plus d’étudiants en problématique que ce soit à cause de violence conjugale au domicile ou de devoir pallier le fait d’avoir des enfants à la maison tout en étudiant, se désole la vice-présidente aux affaires sociopolitiques de l'AGE UQTR, Carolane Beaudoin. Donc, c’était là, mais maintenant, on a une loupe, qui vient nous montrer les problématiques qu’il y avaient.»

La PCUE, une aide fédérale spécialement pensée pour les étudiants, a été mise en place il y a 10 jours et a permis aux étudiants de souffler un peu, indique l'AGE.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon