Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Mercedes-Benz GLC F-CELL arrive à Francfort

logo de Le Guide de L’AutoLe Guide de L’Auto 2017-09-10 Olivier Beaulieu
Mercedes-Benz Le Mercedes-Benz GLC F-CELL arrive à Francfort

La semaine prochaine, Francfort sera l’hôte de nombreux dévoilements très attendus dans le monde de l’automobile. Chaque année, on nous présente les nouvelles tendances et les développements technologiques de l’heure. Rassurez-vous, cette année ne fera pas exception! Mercedes-Benz nous présentera les fruits d’un projet s’étant étalé sur près de 30 ans : la motorisation à l’hydrogène.

Dans un communiqué de presse, le constructeur allemand a annoncé qu’il présentera au Salon international de l’auto de Francfort son tout nouveau GLC équipé d’une motorisation hybride rechargeable composé d’un moteur à hydrogène utilisant l’appellation F-CELL.

On parle d’un réservoir d’hydrogène pouvant être rempli en seulement trois minutes, alors que la batterie de 9 kWh permet au véhicule d’être propulsé sur une distance allant jusqu’à 50 km, selon le New European Driving Cycle (NEDC). Cet ensemble procure au véhicule une autonomie totale d’environ 500 km avec un seul plein.

La technologie F-CELL sera d’abord offerte exclusivement pour le GLC, une plateforme que le constructeur utilise déjà depuis quelque temps. Au cours des 30 dernières années, les véhicules de recherche ont été confrontés à de nombreuses situations météorologiques difficiles. Ils ont fait face à des vents de 265 km/h et des températures variant de -40 à 60 degrés Celsius. Chez le constructeur, on souhaitait ainsi tester la stabilité du moteur à l’hydrogène face à des températures difficiles. Après 18 millions de kilomètres parcourus, les 500 prototypes utilisés ont consommé 200 tonnes d’hydrogène et relâché 1 800 tonnes de vapeur d’eau.

Malgré ses 30 années de recherche, Mercedes-Benz demeure à ce jour un pionnier dans le domaine de la motorisation à l’hydrogène, car peu de fabricants sont parvenus à des résultats intéressants. Pour le moment, le constructeur parle d’un modèle de préproduction. Nous avons donc très peu de détails concernant les performances du véhicule sur la route. Avec un peu de chance, peut-être réussirons-nous à en obtenir davantage à Francfort?

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon