Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Toyota Tacoma TRD PRO 2017 : où voulons-nous aller aujourd’hui?

logo de Le Guide de L’AutoLe Guide de L’Auto 2017-10-07 Michel Deslauriers

Si l’on aime vivre à l’extérieur et que l’on n’a pas peur de quelques piqûres de moustique, alors que l’on explore les sentiers non battus, on serait probablement très heureux au volant d’un véhicule hors route. Le Jeep Wrangler serait le choix le plus évident, mais au fil du temps, Toyota a produit bon nombre de camions tout-terrain tels que le Land Cruiser, le FJ Cruiser et le 4Runner.

Depuis peu, le constructeur japonais propose des versions extrêmes de ses modèles Tacoma, Tundra et 4Runner, soit les TRD PRO. Ils élèvent le savoir-faire de Toyota d’un cran, et l’on a pu prendre le volant de sa camionnette compacte afin de voir ce qu’elle a dans le ventre. N’oublions pas qu’elle doit se frotter à un concurrent drôlement habile, le Chevrolet Colorado ZR2 2017.

Michel Deslauriers Toyota Tacoma TRD PRO 2017 : où voulons-nous aller aujourd’hui?

On ne devrait pas confondre le TRD PRO avec les éditions TRD Off-Road et TRD Sport du Tacoma, mais quelles sont les différences? À la base, le TRD Off-Road profite de caractéristiques de confort et de commodité supplémentaires par rapport à un Tacoma Cabine Accès 4x4, et dispose aussi de pneus tout-terrain, de plaques de protection, d’amortisseurs Bilstein, d’un différentiel autobloquant arrière, d’élargisseurs d’aile noirs, d’une calandre chromée ainsi que de systèmes de contrôle tels que la commande de marche lente (4-Wheel Crawl Control) et le sélecteur multiterrain (Multi-terrain Select). La version TRD Sport profite de roues de 17 pouces et d’une suspension sport, alors c’est celui de ce trio qui performe le mieux sur la route.

À l’équipement du TRD Off-Road, le TRD PRO ajoute des amortisseurs FOX avec réservoirs à distance, des ressorts hélicoïdaux TRD à l’avant et des ressorts à lames TRD à l’arrière, un ensemble complet de plaques de protection de sous-carrosserie, des jantes en alliage noir de 16 pouces, une bouche de ventilation sur le capot et, bien sûr, les écussons appropriés. On a également retiré le logo en ovale de Toyota pour une inscription classique TOYOTA en lettres majuscules. Il est seulement disponible en configuration Cabine Double avec caisse de cinq pieds. Trois couleurs de carrosserie sont au menu, soit gris, blanc et rouge. Le look du Toyota Tacoma TRD PRO 2017 fait nettement macho et robuste.

Le sélecteur multiterrain est facile à utiliser. Une fois le boîtier de transfert réglé en gamme basse (4L), le système s’active au toucher d’un bouton sur la console au pavillon. Une molette permet de choisir parmi cinq types de surface que l’on s’apprête à maîtriser : boue et sable, roches délogées, bosses, roches et terre ainsi que roches tout court. Chaque réglage modifie la sensibilité de l’accélérateur et la pression des freins, puisque des surfaces différentes nécessitent plus ou moins de patinage des roues. Le système ne fonctionne que si le véhicule roule à moins de 11 km/h.

On retrouve aussi la commande de marche lente qui, une fois activée, fait avancer automatiquement le véhicule à une vitesse très lente. En utilisant la même molette que celle pour le sélecteur multiterrain, le conducteur peut avancer à une vitesse entre 1 et 5 km/h. Très pratique pour affronter une surface périlleuse sur la pointe des pieds ou pour éviter de s’enliser dans le sable.

Pour la portion hors route de l’expérience utilisateur, le tout fonctionne à merveille. Sur les routes pavées, le Toyota Tacoma TRD PRO 2017 n’est pas aussi désagréable que l’on s’imaginerait, et sa conduite est plus raffinée que celle du Wrangler — mais moins que celle du Colorado ZR2. La suspension agitée nous rappelle les pick-up d’il y a 10 ou 15 ans, ce qui peut devenir lassant à la longue.

Le V6 de 3,5 litres développe 278 chevaux en bonne santé ainsi qu’un couple de 265 livres-pied, géré par une boîte automatique à six rapports. Selon Toyota, le cycle de combustion Atkinson du moteur lui procure une bonne économie de carburant, et bien qu’il soit effectivement moins énergivore que le V6 de 4,0 litres équipant préalablement le Tacoma, on s’est retrouvé avec une moyenne de 14,5 L/100 km au cours de notre essai. Le ZR2 avec son V6 de 3,6 litres dispose de 308 chevaux et de cotes de consommation légèrement plus basses, mais de peu, et un moteur turbodiesel de 2,8 litres est disponible, ce que le Tacoma ne peut offrir.

En outre, la capacité de remorquage du Tacoma TRD PRO est fixée à 2 903 kilogrammes (6 400 lb), alors on peut tirer une charge plus lourde qu’avec le Wrangler et le Colorado ZR2. La capacité de charge utile est estimée à 430 kg (950 lb) pour le Tacoma à Cabine Double, par rapport à 499 kg (1 100 lb) pour le Colorado. Malgré ses prouesses hors route, la camionnette compacte de Toyota ne perd rien de sa polyvalence.

C’est plutôt les stylistes de l’habitacle de la marque qui semblent perdus. À l’exception des buses de ventilation et des commandes de forme circulaire, le reste est un pot-pourri de textures et de formes. Au moins, quelques coutures rouges contrastantes viennent égayer cet intérieur autrement monotone avec ses tons de noir et de gris, et la qualité d’assemblage est appréciable. Par contre, l’habitacle du Colorado est plus spacieux. On retrouve quelques espaces de rangement - pas très grands - dissimulés sous la banquette arrière et derrière les dossiers.

Le système multimédia est l’unité typique de Toyota, avec un écran tactile suffisamment réactif au toucher et les fonctionnalités essentielles, mais accéder à quelques-unes de celles-ci nécessite plusieurs étapes. Même s’il fait le travail, ce système n’est pas extraordinaire.

Bon, à propos du prix. Le Toyota Tacoma TRD PRO 2017 se détaille à partir de 50 100 $ avant les frais de transport et de préparation, et ça, c’est avec la boîte manuelle à six rapports. Ajouter l’automatique à six rapports fait grimper la facture à 53 395 $. C’est beaucoup de sous pour un petit pick-up, peu importe ses capacités hors route. En comparaison, le Chevrolet Colorado ZR2 se vend 44 540 $ avec une cabine allongée et 45 840 $ avec une cabine multiplace.

À l’instar de tous les camions Toyota, le Tacoma possède une solide réputation de fiabilité et de robustesse. Par contre, il a été l’objet de nombreux rappels au Canada au cours des dernières années, et la compagnie a dû gérer un problème de châssis qui rouillaient prématurément...

Acheter un Tacoma est un choix intelligent, mais le TRD PRO est dispendieux. Surtout que la version TRD Off-Road bénéficie de la majorité des caractéristiques tout-terrain, et il coûte plus de 10 000 $ en moins. Le seul bémol, c’est que les occupants arrière doivent composer avec peu d’espace et de vulgaires strapontins. Le TRD PRO est étonnamment habile, mais offert à un prix difficile à justifier.

Publicité
Publicité

Plus sur Le Guide de L’Auto

image beaconimage beaconimage beacon