Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mercedes fabrique maintenant des pièces métalliques de camion par impression 3D

logo de Motor Trend CanadaMotor Trend Canada 2017-08-11 Collin Woodard
3d printed part © Motor Trend Staff 3d printed part

Les constructeurs n'ont aucun problème à garder en stock certaines pièces, dont celles qui sont remplacées fréquemment dans les modèles actuels. Toutefois, qu'en est-il de celles qui sont rarement requises? Poursuivre leur production et leur entreposage peut être dispendieux. Cherchant à résoudre le problème, Mercedes s'est tournée vers l'impression 3D.

La semaine dernière, les Camions Mercedes-Benz ont annoncé l'approbation de leur première « pièce de rechange imprimée faite en métal ». Il s'agit d'un couvercle de thermostat (illustré ci-dessus) compatible avec d'anciens camions et modèles Unimog. C'est la première pièce en métal produite par imprimante 3D offerte aux consommateurs, si l'on en croit le constructeur allemand qui possède déjà une expertise en la matière. Depuis l'an dernier, il offre des pièces en plastique conçues par ce même procédé.

Si la résistance de ces pièces par rapport à celles des pièces habituelles vous préoccupe, n'ayez crainte. « Nous garantissons que la fonctionnalité, la fiabilité, la durabilité et les coûts des pièces en métal obtenues par impression 3D sont les mêmes que pour nos pièces fabriquées de façon traditionnelle », a déclaré dans un communiqué Andreas Deuschle, directeur du marketing et des opérations en ce qui concerne les pièces et services offerts à la clientèle pour les Camions Mercedes-Benz.

Selon l'entreprise, imprimer ces pièces plutôt que les mouler a pour avantage qu'il suffit « d'appuyer sur un bouton », peu importe les dimensions et les quantités voulues. Ce mode de production n'exige également pas de travail de conception coûteux ni d'outils spécialisés. À partir de maintenant, Mercedes planifie d'utiliser l'impression 3D pour fabriquer des pièces en métal pour les moteurs, les systèmes de refroidissement, les boîtes de vitesses, les ponts et même les châssis.

« Les pièces en métal produites par imprimante 3D en petites quantités, surtout lorsque leur structure est complexe, peuvent diminuer les coûts de production des pièces spéciales, des pièces de rechange rarement demandées et des pièces pour des modèles classiques ou produits en petit nombre », précise le constructeur dans son communiqué.

L'impression 3D vient peut-être tout juste d'arriver au point où elle permet la vente d'un composant précis, mais Mercedes croit que le processus changera complètement sa manière de fournir des pièces pour les véhicules anciens et retirés du marché.

« La disponibilité des pièces de rechange pendant une visite à l'atelier est essentielle pour nos clients, et ce, peu importe l'âge ou l'emplacement du camion. L'augmentation considérable de la vitesse et de la polyvalence, en particulier sur le plan de la production de pièces spéciales et de pièces de rechange, est une valeur ajoutée spécifique à la technologie par impression 3D. Elle nous offre des possibilités complètement inédites pour proposer rapidement à notre clientèle des pièces de rechange à des prix attrayants, même longtemps après que la production en série ait pris fin », renchérit Andreas Deuschle.

Source : Daimler

Publicité
Publicité

Plus sur Motor Trend Canada

image beaconimage beaconimage beacon