Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les enchères s’envolent entre Comcast et 21st Century Fox pour l’acquisition de Sky

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2018-07-12 avec Reuters
Les enchères s’envolent entre Comcast et 21st Century Fox pour l’acquisition de Sky© David Moir Les enchères s’envolent entre Comcast et 21st Century Fox pour l’acquisition de Sky

Le géant américain de la câblodistribution Comcast a déposé mercredi une nouvelle offre d'achat pour le groupe de télévision payante britannique Sky, coupant l'herbe sous le pied de 21st Century Fox qui venait de déposer une offre bonifiée.

L’offre présentée à Sky par Comcast propose 26 milliards de livres (45 milliards dollars canadiens), soit l’équivalent de 14,75 livres (26 dollars canadiens) par action alors que 21st Century Fox venait de proposer 14 livres l’action quelques heures auparavant.

La première offre déposée par Comcast pour l’acquisition de Sky était de 12,50 livres (22 dollars canadiens).

Le groupe Comcast, qui est le plus important câblodistributeur aux États-Unis et propriétaire de NBC et Universal Pictures, tente par cette offre de dernière minute de barrer la route à l’homme d’affaires Rupert Murdoch, propriétaire de 21st Century Fox, qui tente d’acquérir les 61 % de parts qu’il ne détient pas dans Sky, le plus important service de télévision payante d’Europe.

Jeudi, les autorités gouvernementales britanniques ont approuvé l'offre de Fox qui sera soumise aux actionnaires de Sky. Or, le dépôt de la contre-offre de Comcast pourrait influencer l’issue du vote, même si elle n’a pas encore reçu l’aval de Londres.

« Il appartient désormais aux actionnaires de Sky de décider s'ils acceptent l'offre de 21st Century Fox », a déclaré le ministre britannique de la Culture, Jeremy Wright.

Mercredi soir, l’action de Sky a terminé la journée en hausse à 15,15 livres (26 dollars canadiens) à la bourse de Londres.

L'offre de Fox valorise le groupe Sky à 21 fois son bénéfice par action de 2017 et représente une prime de 82 % par rapport à son cours en bourse de 2016, avant la première approche.

Pendant ce temps, Comcast est également engagée dans une lutte à finir avec Walt Disney pour le rachat de la plupart des actifs de Fox qui détient de son côté 39 % des parts du réseau Sky.

Les sommes en jeu dans cette seule tentative de prise de contrôle excèdent les 92 milliards de dollars canadiens.

Disney a obtenu la semaine dernière le feu vert du département américain de la Justice pour racheter l'essentiel des actifs de Fox, ce qui lui confère un avantage sur Comcast.

Cette bataille de titans pour l’acquisition de Sky est un épisode de plus dans le grand remaniement qui s’opère dans le monde des médias et du divertissement bouleversé par la fulgurante montée en puissance de distributeurs web comme Netflix ou Amazon.

Publicité
Publicité
Chargement en cours...

XD Load Error

image beaconimage beaconimage beacon