Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

PKP se lance dans l'aventure du taxi électrique

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2019-04-25 CBC/Radio-Canada
© Olivier Lalande

Il a lui-même confirmé jeudi qu'une proposition de son entreprise Placements Saint-Jérôme inc. pour acheter certains actifs de Taxelco a été approuvée en matinée par le syndic de faillite Richter et la Cour supérieure du Québec.

Le président et chef de la direction de Québecor mettra ainsi la main dès le 31 mai prochain sur les services de répartition Taxi Diamond et Taxi Hochelaga, ainsi que sur Téo Techno et la marque de commerce Téo Taxi.

« La chose qui est importante, c'est l'application » mobile Téo Techno, originalement développée pour permettre aux clients de demander un taxi à Téo Taxi, a dit M. Péladeau dans une mêlée de presse en début d'après-midi.

Radio-Canada/Simon-Marc Charron© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Cette application offre des « bases solides » qui permettront de relancer un service de taxis électriques, a confirmé M. Péladeau. Cela permettra du coup de « mettre en valeur » les ressources hydro-électriques du Québec.

M. Péladeau n'a pas dit à quel moment ce nouveau service « calqué » sur Téo Taxi sera lancé. Une nouvelle flotte de véhicules électriques devra d'abord être constituée, a-t-il convenu.

« Il faut revoir le modèle d’affaires. Tous les modèles d’affaires ne sont pas nécessairement parfaits. Nous savons qu’il y avait un certain nombre de failles [avec] le modèle précédent », a-t-il dit.

« Mais l’intention est effectivement de faire renaître, à partir de la bonne et brillante idée qui est celle qui a présidé à l’origine et à la naissance de Téo, un nouveau service qui est calqué sur les bases antérieures. »

Fondée par l'homme d'affaires Alexandre Taillefer, Téo Taxi a été mise en faillite cet hiver, ce qui a entraîné 450 mises à pied.

Pierre Karl Péladeau avait rapidement dévoilé sa volonté d'acquérir les actifs de Téo Taxi, mais il avait affirmé au début du mois que son offre n'avait pas été retenue.

La société montréalaise E-Taxi avait également présenté une offre d'achat pour des actifs de Taxelco au syndic de faillite Richter.

Taxelco traînait une dette de 36 millions de dollars, dont 21,4 millions en créances garanties. La Banque Nationale est son plus important créancier, pour un montant de 11,7 millions.

Plus de détails à venir.

Publicité
Publicité
Chargement en cours...

XD Load Error

image beaconimage beaconimage beacon