Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

«Pacemaker» et cuisinière à induction: prudence

logo de Protégez-Vous Protégez-Vous 2017-03-09 Céline Montpetit
© shutterstock.com

Vous portez un cardiostimulateur («pacemaker») ? Éloignez-vous des cuisinières à induction

Ce type de plaque de cuisson comporte, sous sa surface, des bobines de cuivre qui produisent un fort champ magnétique. Résultat: une interférence avec votre pacemaker pourrait survenir.

Si cela arrivait, «cet appareil qui enregistre les signaux électriques du cœur pourrait mal les interpréter ou cesser de fonctionner pendant la période d’exposition au champ magnétique», explique le Dr Gilles O’Hara, cardiologue électrophysiologiste à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, affilié à l’Université Laval.

Distance d'au moins un mètre

«Chez certaines personnes, cela pourrait même provoquer une perte de conscience, souligne le médecin. C’est pourquoi nous recommandons aux porteurs de stimulateur cardiaque de rester à au moins 1 mètre (3 pieds) d’une surface à induction en marche, ce qui correspond à un peu plus de la longueur d’un bras. En respectant cela, les patients ne courent aucun danger», dit-il.

Et le téléphone cellulaire? «Lorsqu’il est en fonction, les patients devraient le tenir contre l’oreille opposée au côté où a été implanté le cardiostimulateur» ou le garder à au moins 15 cm (6 po) de celui-ci, conseille le cardiologue.

«Nous recommandons aussi aux patients d’éviter les champs magnétiques puissants.» Ainsi, ils devraient s’abstenir, par exemple, de faire une randonnée en motoneige sur un sentier qui longe une ligne à haute tension ou de s’attarder plusieurs minutes devant les portes automatiques d’un centre commercial.

Pour tout savoir sur les cardiostimulateurs, consultez ce document (PDF) de la Clinique des cardiostimulateurs et des défibrillateurs.

>> À lire aussi sur notre site: Cœurs fragiles, attention aux analgésiques tels Advil et Motrin

Publicité
Publicité

PLUS SUR PROTÉGEZ-VOUS

Protégez-Vous
Protégez-Vous
image beaconimage beaconimage beacon