Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La réalité virtuelle n’a pas dit son dernier mot

logo de Protégez-Vous Protégez-Vous 2018-01-12
© Fournis par les Éditions Protégez-Vous

Malgré des ventes jugées décevantes, l’industrie continue de dévoiler de nouveaux masques de réalité virtuelle comme le HTC Vive Pro et le Lenovo Mirage Solo.

En mai dernier, Le Monde soulignait les faibles ventes de masques de réalité virtuelle. Si les modèles haut de gamme comme l’Oculus Rift et le HTC Vive ont du mal à trouver preneurs, l’abordable Samsung Gear VR connait un bon succès, avec plus de cinq millions d’unités écoulées dans le monde.

Aux États-Unis seulement, la Consumer Technology Association s’attend à ce que cinq millions de masques de réalité virtuelle soient vendus en 2018, une hausse de 25 % par rapport à 2017.

Au CES, quelques fabricants ont dévoilé de nouveaux masques, dont HTC avec le Vive Pro. Cette version améliorée du HTC Vive est dotée d’une résolution d’affichage plus élevée (2880 x 1600 plutôt que 2160 x 1200) et d’écouteurs intégrés.

HTC a aussi annoncé un adaptateur (vendu séparément) qui permettra de se débarrasser des fils reliant le masque à l’ordinateur. Cet adaptateur sera compatible avec le Vive et le Vive Pro.

HTC n’a pas encore dévoilé le prix de ces nouveaux produits, qui devraient arriver sur le marché plus tard cette année.

Sans téléphone et sans fil

De son côté, Lenovo a dévoilé le Mirage Solo, un masque basé sur la plaforme de réalité virtuelle Daydream, de Google. Ce masque se situe en quelque sorte à mi-chemin entre le masque mobile Samsung Gear VR (dans lequel on insère un téléphone) et les masques haut de gamme Oculus Rift et HTC Vive, qui doivent être reliés à un ordinateur par des fils (à moins d’utiliser un adaptateur sans fil).

Le Mirage Solo intègre donc un écran ainsi qu’un processeur Snapdragon 835 (le même qu’on trouve dans plusieurs téléphones haut de gamme) et 4 Go de mémoire vive. Contrairement au Samsung Gear VR, conçu pour être utilisé de façon stationnaire, le Mirage Solo permet de se déplacer dans un espace de 1,5 mètre de diamètre, ce qui accroit les possibilités d’interactions avec l’environnement virtuel.

Le Mirage Solo devrait coûter moins de 500 $ et arriver sur le marché vers l’été prochain.

Les jeux olympiques en réalité virtuelle

Au CES, la chaîne NBC a annoncé qu’elle diffuserait, en collaboration avec Intel, une vingtaine d’événements des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang dans son application de réalité virtuelle, NBC Sports VR. Au total, une cinquantaine d’heures de programmation seront offertes. L’application NBC Sports VR fonctionne notamment avec les masques Samsung Gear VR, Google Cardboard et Google Daydream.

Il reste à voir si ces contenus seront accessibles du Canada, compte tenu des droits de diffusion. 

Publicité
Publicité

Plus sur Protégez-Vous

image beaconimage beaconimage beacon