Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nids-de-poule: comment limiter les dégâts

logo de Protégez-Vous Protégez-Vous 2017-03-16 Julien Amado
© shutterstock.com

Chaque année, les nids-de-poule compliquent la vie des automobilistes à la fin de l’hiver. Voyez nos conseils pour réduire les risques de bris sur votre auto et, si vous n’avez pu éviter le pire, la liste de vos recours.

Pneu crevé, bris de la suspension, jante tordue: rouler dans un nid-de-poule peut coûter cher, généralement quelques centaines de dollars, voire des milliers quand les dommages sont plus importants. Par exemple, pour un véhicule compact, le remplacement d’un pneu et d’une jante en alliage peut dépasser les 1 000 $.

Voici donc nos conseils pour minimiser les dégâts lors d’un choc causé par nid-de-poule. Si vous ne pouvez pas l’éviter de manière sécuritaire, ralentissez et relâchez les freins quelques mètres avant que la roue ne rentre dans le trou.

«Lorsqu’on freine, un transfert de masse s’opère vers l’avant du véhicule, ce qui augmente les contraintes subies par les roues avant. Voilà pourquoi relâcher la pédale de frein avant un nid-de-poule diminue les risques de bris et de crevaison», explique Jesse Caron, expert automobile de CAA-Québec.

Pneus à la bonne pression = moins de crevaisons

La pression de vos pneus constitue un élément de sécurité important; il est recommandé de la vérifier une fois par mois. Lorsque les nids-de-poule réapparaissent, cela pourrait aussi vous éviter une crevaison coûteuse. En effet, si un pneu sous-gonflé entre dans un nid-de-poule, il risque d’être écrasé entre l’asphalte et la jante. Cette pression très importante augmente les risques de crevaison et de bris de la jante lorsque la roue ressort du trou.

Mais ne gonflez pas vos pneus excessivement, cela ne ferait que déplacer le problème. «Surgonfler ses pneus n’est pas une bonne solution, car le pneu sera tellement dur qu’il ne sera plus capable d’absorber une partie de l’impact. Ce sont alors les suspensions ou la direction qui pourraient souffrir du choc», ajoute Jesse Caron.

Après le choc, si vous ne constatez pas de dégâts visibles, mais que la conduite est différente (vibrations dans la direction, le véhicule tire à gauche ou à droite, bruit anormal, etc.), faites vérifier votre véhicule. Il est possible que l’équilibrage des pneus ou l’alignement des trains roulants soit à refaire.

Quels sont vos recours en cas de bris?

Si des pièces de votre véhicule ont été brisées lors d’un choc causé par un nid-de-poule, vous pouvez faire une demande de dédommagement. Mais ce ne sera pas facile à obtenir. En effet, pour être indemnisé, vous devrez prouver que l’autorité responsable de l’entretien de la route (gouvernement provincial, ministère des Transports, municipalité) a commis une faute ou une négligence.

Il faudra donc monter un dossier et réussir à prouver que l’autorité avait déjà connaissance du problème et qu’elle n’a pas mis tous les moyens en œuvre pour réparer la route endommagée.

À moins de rouler dans un véhicule dont les pièces détachées sont particulièrement chères, il faudra vous adresser à la Cour des petites créances (15 000 $ de dommages ou moins).

>> À lire aussi sur notre site: Cour des petites créances, comment se préparer

Pour réunir des preuves, vous pouvez demander à des témoins (automobilistes, commerçants dans la rue, résidents, etc.) qui peuvent attester de la présence du nid-de-poule. Vous pouvez également prendre des photos du nid-de-poule, noter ses dimensions et constater l’absence de signalisation.

L’évaluation des réparations à faire sur votre véhicule ainsi qu’un témoignage de votre mécanicien peuvent aussi vous aider à obtenir gain de cause. Si vous le pouvez, prenez des photos des pièces endommagées au garage et conservez précieusement les factures.

Vous pouvez aussi demander des renseignements à la ville ou à l’autorité responsable pour savoir si une plainte concernant le même endroit a déjà été déposée. Enfin, CAA-Québec demande aux automobilistes de lui signaler les pires routes, des informations qui pourraient être utiles à l’élaboration d’un dossier.

Un dernier recours

Votre véhicule a subi de gros dégâts? Il vous reste une dernière chance d’obtenir un dédommagement. En effet, l’article 604.1 de la Loi sur les cités et villes précise que les municipalités ne sont pas responsables «des dommages causés par l’état de la chaussée ou de la voie cyclable aux pneus ou au système de suspension d’un véhicule».

Ce sont évidemment les pièces les plus souvent endommagées au moment d’un choc avec un nid-de-poule. Mais si votre auto a souffert de dommages au niveau des jantes, de la direction ou de la carrosserie (pare-choc, bas de caisse, etc.), vous pourrez peut-être être dédommagé. Plusieurs demandeurs ont obtenu gain de cause lorsqu’ils ont réussi à prouver une négligence et que les pièces endommagées ne faisaient pas partie des pneus ni de la suspension.

Ne perdez pas de temps

Les délais pour faire une réclamation sont très courts. Dans le cas d’une ville ou d’une municipalité, vous n’avez que 15 jours pour envoyer votre avis et informer la ville que vous la tenez responsable des dommages.

Dans le cas du ministère des Transports du Québec, le délai est plus long (trois ans), mais attendre trop longtemps pourrait vous compliquer la tâche. Après plusieurs années, il est possible que la route ait été réparée ou modifiée, il sera donc plus difficile de prouver qu’un nid-de-poule était présent à cet endroit.

Les assurances

Un choc causé par un nid-de-poule est considéré comme une collision responsable par les assureurs. Si vous bénéficiez de l’avenant «43A – Modifications à l’indemnisation», les pièces endommagées seront remplacées par des neuves.

Si vous n’avez pas souscrit à cet avenant, mais que vous bénéficiez de la protection optionnelle B1 «tous risques» ou B2 «risques de collision ou de renversement», votre assureur prendra en charge les réparations, mais vous devrez payer une franchise.

Si vous payez une assistance juridique en plus de votre assurance auto, elle pourrait également vous aider pour faire avancer votre dossier.

Publicité
Publicité

Plus sur Protégez-Vous

image beaconimage beaconimage beacon