Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Conseils pour survivre en période d'impôts

logo de PagesJaunes.ca PagesJaunes.ca 2017-02-06 Collaborateur PJ
De gros changements par rapport à l'année fiscale précédente et par rapport aux standards de votre secteur d'activité vont certainement attirer l'attention de l'Agence du revenu du Canada. © 123RF.com De gros changements par rapport à l'année fiscale précédente et par rapport aux standards de votre secteur d'activité vont certainement attirer l'attention de l'Agence du revenu du Canada.

La période des impôts ne doit pas forcément être synonyme de cauchemar. Voici quelques conseils pour vous aider à vivre au mieux la période des impôts.

Inutile de mettre la puce à l'oreille du fisc

De gros changements par rapport à l'année fiscale précédente et par rapport aux standards de votre secteur d'activité vont certainement attirer l'attention de l'Agence du revenu du Canada.

  • Cela est particulièrement vrai dans les cas où votre revenu brut augmente ou reste constant, mais votre revenu imposable, quant à lui, diminue.
  • La baisse résulte-t-elle de votre investissement dans un abri fiscal ou l'inscription des pertes de votre nouveau bien locatif?
  • Assurez-vous d'avoir la documentation pour le justifier.
  • Si vous êtes à votre compte et votre marge bénéficiaire chute soudainement, attendez-vous à ce que le contrôleur fiscal étudie d'un peu plus près vos dépenses.
  • Il en va de même si les dépenses de voyage ou de promotion ont beaucoup augmenté, par exemple de 30 à 40% globalement.
  • On pourra vous demander des reçus, ainsi que des explications détaillées sur l'impérieuse nécessité de ces dépenses.

Reversez une partie à une association caritative

Plutôt que de l'argent, faites don d'actions à votre association à but non lucratif préférée.

  • Aucun gain en capital n'est retenu par le particulier lors d'un don en obligations ou titres à une association caritative.
  • Nous devrions mettre en évidence le fait que tout don en espèces est un revenu après impôt, ce qui permet au final d'économiser de l'argent.

Exemple:

Disons que l'investissement ABC a beaucoup rapporté. Il vaut 50 000$ le jour où vous en faites don à une œuvre de charité. Puisque vous avez initialement acheté ABC pour 25 000$, si vous le vendez, vous devrez déclarer un gain en capital de 25 000$, qui sera ajouté à votre revenu.

  • Résultat: des taxes additionnelles d'environ 5500$ au taux supérieur.
  • Si vous choisissez plutôt de faire don de cette action, ce gain en capital de 12 500$ est exonéré d'impôt et pourtant vous réalisez un don de charité de 50 000$, ce qui vous permet d'économiser environ 21 850$ d'impôts en Colombie-Britannique, par exemple.

Mise en garde: votre courtier doit apporter l'action à l'association en personne, donc cela peut prendre du temps. Ne vous y prenez pas à la dernière minute.

Publicité
Publicité

Plus sur PagesJaunes.ca

PagesJaunes.ca
PagesJaunes.ca
image beaconimage beaconimage beacon