Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Prendre sa retraite avant d'avoir des cheveux gris

logo de ici.radio-canada.caici.radio-canada.ca 2017-03-14 Radio-Canada
Prendre sa retraite avant d'avoir des cheveux gris © Maxime Bertrand Prendre sa retraite avant d'avoir des cheveux gris

Ils ont la trentaine bien sonnée et aspirent déjà à la retraite. Pour certains, elle est déjà à portée de main. Impossible, direz-vous? Portrait de deux familles qui sont en train d'y parvenir.

Un texte de Maxime Bertrand

Jean-Sébastien et Van-Anh : la cigale et la fourmi

Elle s’appelle Van-Anh Hoang et travaille comme pharmacienne. À 37 ans, elle sera à la retraite dans quelques jours. Son compagnon, Jean-Sébastien Pilotte a 38 ans. Il travaille en marketing et atteindra l’autonomie financière dans quelques mois. Leur histoire est celle du choc de deux visions et la naissance d’un projet.

« Ça a été un peu la rencontre de la cigale et la fourmi, raconte Jean-Sébastien. Moi, j’étais vraiment dépensier avant de la rencontrer. C’est elle qui m’a inculqué les pratiques d’épargne. C’est vraiment une philosophie, qui est plus proche de la culture vietnamienne que de la culture québécoise… Les gens au Vietnam épargnent en moyenne 30 % de leur salaire, alors que c’est plutôt 3 % à 4 % au Québec », explique-t-il.

Jean-Sébastien et Van-Anh ont économisé en remettant en question les moindres dépenses : le câble ou les vêtements griffés dont raffolait Jean-Sébastien, par exemple. « Moi, j’ai une vieille voiture – une Corolla 1998 –, mais elle remplit la même fonction que si j’avais une Mercedes de l’année. Je vais au travail et ça me prend le même temps que tout le monde », illustre-t-il.

Jean-Sébastien estime que son couple réussit à épargner entre 50 % et 60 % de ses revenus nets.

Son amie de coeur et lui sont parvenus à ce niveau d'épargne sans se priver des activités qu’ils affectionnent : les sorties au restaurant avec leurs amis, les soirées à la bibliothèque, les voyages. Il y a deux ans, lorsque l’idée de la retraite a commencé à germer, ils ont commencé à répertorier leurs dépenses. Ce fut une véritable révélation, explique Van-Anh.

« L’info qu’on reçoit, c’est souvent des conseillers financiers qui nous disent : "Il faut au moins un million pour prendre votre retraite". Je pense que c’est un montant assez décourageant quand on entend ça. Qui est-ce qui peut accumuler un million dans sa vie? Les blogues nous ont permis de comprendre qu’il nous faut beaucoup moins, selon nos dépenses, […] pour être indépendants financièrement […] Et c’est justement à l’âge de 36 ans que j’ai réalisé que je l’étais », raconte-t-elle.

Mister Money Mustache : le gourou

Les blogues sur l’autonomie financière font fureur aux États-Unis depuis que Peter Adeney a démarré le sien. Peter Adeney est un Canadien qui a pris sa retraite à 30 ans avant d'émigrer aux États-Unis, où il fait fortune en expliquant sa stratégie : choisir un métier très bien rémunéré, maîtriser ses dépenses et investir ses économies en bourse. Surnommé « Mister Money Mustache », il compte des milliers d’adeptes – des « Moustachiens » –, dont Maryse Charbonneau et Patrick Limoges, deux programmeurs analystes à qui il a fait découvrir l’autonomie financière.

Peter Adeney, « c’est LA référence », souligne Maryse Charbonneau. « Au début, je cherchais des termes que je connaissais, comme la "simplicité volontaire", mais je me suis rendu compte que ça demandait un effort qui n'était pas [compatible avec] la vie que je voulais.

Puis, Maryse a découvert « l’indépendance financière » qui, chez elle, se décline ainsi : des repas faits en famille avec les deux enfants, Lydia (8 ans) et Amanda (5 ans). Le but : créer des activités ludiques et éviter les restaurants. Les fillettes sont d’ailleurs très fières de leurs repas.

Maryse Charbonneau et Patrick Limoges ont procédé de façon très systématique pour atteindre leur but.

« La première étape, c’était rembourser les dettes : dette de voiture, hypothèque, cartes de crédit... », énumère Maryse. On s’est dit qu’il fallait maximiser tout ce qui est cadeaux gouvernementaux [comme] les REER, les REEE et les CELI. »

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les deux programmeurs analystes choisissent leurs employeurs avec soin. « On essaie de travailler pour des compagnies qui nous offrent certains avantages », explique Patrick. Ceux qui leur permettent d'acheter des actions, par exemple.

La famille privilégie aussi les objets usagés et préfère les voyages aux cadeaux. Résultat : Maryse prendra sa retraite dans 12 ans, lorsque sa plus jeune sera majeure. Elle sera alors âgée de 46 ans.

Épiphénomène ou tendance?

Difficile de mesurer l’ampleur du phénomène qu’est l’indépendance financière puisqu’il est propre aux réseaux sociaux et qu’il passe sous le radar des conseillers financiers, nous dit Pierre-Olivier Langevin, gestionnaire de portefeuille chez MEDICI, Gestion de portefeuille stratégique.

« Ce sont des gens qui sont aussi adeptes du "fait maison" et qui se disent : "Si je suis capable de le faire moi-même, pourquoi je paierais quelqu’un d’autre pour le faire à ma place au gros prix?" [...] En investissement, ils vont acheter des fonds négociés en bourse au lieu d’aller vers les fonds communs très coûteux via un conseiller financier », observe-t-il.

Prendre sa retraite ne signifie pas être oisif, au contraire.

Ceux qui se fixent un tel objectif veulent se dégager de l’obligation de travailler pour vivre et consacrer du temps à leurs rêves : Van-Anh, par exemple, veut jouer du piano, tandis que Jean-Sébastien compte se consacrer à son blogue sur l’autonomie financière. Maryse, elle, s’est découvert une passion pour l’écriture.

_________________________________________________________________________________________

Aussi sur MSN: Espresso
La planification de la retraite pour les retardataires

La planification de la retraite pour les retardataires

_________________________________________________________________________________________

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon