Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Racisme et abus : solidarité dans la foulée d'extraits des mémoires de Jagmeet Singh

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2019-04-21 CBC/Radio-Canada
© Adrian Wyld

Après la publication par le Toronto Star d'extraits des mémoires du chef néo-démocrate Jagmeet Singh faisant état d'actes violence racistes et d'abus par son instructeur d'art martial, sa prise de parole a été saluée par le premier ministre Justin Trudeau.

« Un récit puissant qu’il faut lire absolument, a tweeté samedi Justin Trudeau. Grâce à vous [Jagmeet Singh], tant de gens sauront qu’ils ne sont pas seuls. »

Le quotidien Toronto Star a publié samedi des extraits des mémoires du chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, intitulés en anglais Love & Courage.

Dans ces récits, le politicien pratiquant sikh raconte avoir été victime d’intimidation et de violence lors de son enfance à Windsor, en Ontario.

« Est-il brun parce qu’il ne se lave pas? », cite M. Singh lorsqu’il raconte les insultes reçues dans sa jeunesse.

Il décrit également avoir été abusé par son instructeur de taekwondo alors qu’il avait pris ses cours pour apprendre à se défendre face à ses détracteurs.

« Je voulais être plus gros. Je voulais être plus fort. M. N connaissait mon insécurité et mes aspirations mieux que quiconque », raconte Jagmeet Singh en référence à cet instructeur qui serait maintenant décédé. Il ajoute avoir pris beaucoup de temps à accepter le fait qu'il avait été victime d'abus.

Après la lecture de ces extraits, d’autres politiciens à Ottawa ont fait part de leur solidarité avec le chef néo-démocrate.

« Je veux simplement dire que cela prend du courage pour décrire des expériences personnelles douloureuses de la sorte », a aussi écrit sur Twitter la députée libérale de Markham-Stouffville, Jane Philpott.

La députée néo-démocrate de Windsor–Tecumseh, Cheryl Hardcastle, a également partagé sur Twitter les extraits publiés par le Toronto Star.

« Être courageux, c'est partager ses souvenirs les plus douloureux afin de permettre aux autres de faire de même et de se battre ensemble pour la justice et la guérison », a écrit pour sa part sur Twitter la députée néo-démocrate Tracey Ramsey.

Les mémoires de Jagmeeth Singh seront officiellement publiées le mardi 23 avril prochain.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon