Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Avoir un enfant tard stimulerait vos cellules grises — voici pourquoi

logo de Plaisirs Santé Plaisirs Santé 2017-09-29 BROOKE NELSON
Image © Sélection du Reader's Digest Image

Angyalosi Beata/Shutterstock

Que vous vous soyez plongée tête première dans votre carrière ou que vous n’ayez pas encore trouvé le bon compagnon, il n’y a pas de problème à remettre à plus tard le fait d’être parent. Ce serait même mieux pour votre cerveau !

En fait, les recherches actuelles montrent que donner naissance à un enfant après 35 ans pourrait stimuler votre activité intellectuelle. Une étude publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society explique pourquoi.

Pour évaluer comment la grossesse agit sur les aptitudes cognitives, les chercheurs ont recruté 830 femmes ménopausées et ont analysé leur mémoire verbale, leurs compétences fonctionnelles et leur cognition générale. Ils ont ensuite comparé les statistiques obtenues à des variables comme l’âge de leurs premières menstruations, l’âge auquel elles ont eu leurs enfants et le nombre de leurs grossesses.

Les participantes qui avaient eu leur dernière grossesse après 35 ans obtenaient des scores de mémoire verbale plus élevés, rapportent les chercheurs. De plus, leur période de reproduction plus longue et la prise de contraceptifs oraux avaient aussi un effet positif sur leur intelligence. D’un autre côté, les femmes qui avaient eu leur premier enfant entre 15 et 24 ans ressentaient un déclin de leurs fonctions cognitives dès la quarantaine.

Les chercheurs croient que la hausse importante des hormones pendant la grossesse peut augmenter vos fonctions cérébrales. Et si vous tombez enceinte plus tard dans votre vie, les changements qui se passent dans votre cerveau durent plus longtemps. C’est donc une très bonne nouvelle pour les mères plus âgées, surtout parce que les enfants tiennent leur intelligence de leur mère au début de leur vie!

« On ne peut quand même pas suggérer aux femmes d’attendre après 35 ans pour cesser d’avoir des enfants. Mais nos données qui démontrent l’effet positif d’une grossesse tardive sur la cognition sont novatrices et bien étayées. Et l’effet reste quand ces femmes vieillissent », affirme la Dre Roksana Karim, auteure principale de l’étude.

Ne pensez pas que les pères ne comptent pas dans l’équation ! Sachez que les fils de pères plus âgés sont plus intelligents.

 

Vous aimerez aussi:

Des bleuets pour des enfants plus souriants

Siège d’auto pour enfant : 9 conseils d’achat pour les parents

Travail: les familles québécoises manquent de temps

Source : PopSugar

Cet article Avoir un enfant tard stimulerait vos cellules grises — voici pourquoi a d"abord été publié sur Sélection du Reader's Digest.

Publicité
Publicité

Plus sur Plaisirs Santé

image beaconimage beaconimage beacon