Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Cette petite île secrète et sacrée au Japon est désormais inscrite à l'Unesco

logo de Easyvoyage Easyvoyage 2017-07-13 Solène Leclerc

L'organisation des Nations-Unies s'est réunie en Pologne il y a quelques jours afin de confirmer les nouveaux élus sur la célèbre liste des inscrits au patrimoine mondial de l'humanité. Une île a retenu toute notre attention : l'île d'Okinoshima, au large du Japon.

L'île d'Okinoshima peut à présent se vanter d'être dans la liste des lieux les plus sacrés du Japon, et représente une valeur universelle exceptionnelle pour l'humanité. D'une superficie de 0,97 km carrés, cette île donne raison à l'expression « ce n'est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité », puisque cette toute petite surface au milieu de l'eau est un lieu hautement sacré dans la culture Shintoïste.

Au coeur de l'île se trouve le sanctuaire d'Okitsu, où vit un prêtre. Vous ne trouverez personne d'autre sur l'île puisque la tradition veut qu'un seul gardien à la fois n'y réside. Ils sont donc plusieurs à se relayer tout au long de l'année pour préserver farouchement le fameux sanctuaire. En dehors de ces prêtres shintoïstes, l'île accueille chaque année quelques visiteurs. Mais attention, tout le monde n'a pas le droit d'y aller !

Première condition : être un homme. En effet, les femmes n'ont pas le droit de fouler le sol de l'île d'Okinoshima, tradition oblige.

Deuxième condition : être disponible le 27 mai. C'est le seul et unique jour de l'année où l'île est ouverte à d'autres individus que les prêtres.

Certainement la seule vue de l'île © WashiTabi / Wiki commons Certainement la seule vue de l'île

Troisième condition : faire partie des 200 chanceux sélectionnés pour y accoster. Ne va pas sur l'île qui veut, il faut le mériter !

Quatrième et dernière condition : les hommes doivent être purifiés avant de mettre un pied sur l'île. Aucun objet personnel ne doit se trouver sur l'île. Les hommes sont donc déshabillés avant de faire des ablutions d'eau de mer, le rituel de purification en question.

Vous aimerez également :

Japon : les renards ont leur propre ville, rien qu'à eux

Japon : Kyoto tout en blanc

Publicité
Publicité

Plus d’infos

image beaconimage beaconimage beacon