Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Sur le territoire de l'ours grizzly

Logo de Sélection Par Neal MCLennan Par Sélection | Diapositive 1 sur 8: « N'oubliez pas, vous n'avez pas besoin de courir plus vite que l'ours, nous explique Ken Cote, notre pilote de brousse. Il vous suffit de courir plus vite que l'un d'entre nous. » Je jauge les huit membres de mon groupe ; mes yeux s'arrêtent sur Tyler Clark, un employé de Northern BC Tourism. Il porte un sac à dos Trekker de Google Street View de 18 kg. Je soupire discrètement de soulagement.Nous sommes sur le territoire du grizzly. Quelqu'un allait forcément faire une blague sur les ours, ce n'était qu'une question de temps. Dans notre cas, c'était sur le quai du pavillon flottant Khutzeymateen Wilderness, cinq minutes après notre arrivée en hydravion. Plaisanter sur les animaux sauvages affamés est toujours amusant autour d'un feu de camp, mais ici, isolés à 50 km au nord de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, le conseil pratique du pilote est tout de suite moins drôle.Pour les téméraires, le pavillon flottant Khutzeymateen Wilderness (doté de six chambres, d'une pièce commune, d'une salle à manger et d'un sauna) propose des séjours de un ou quatre jours au cœur de la côte nord, un lieu réputé pour sa population de grizzlys, du 1er mai au 15 septembre.Vous pourriez aussi aimer déjeuner avec des girafes ou l'une de ces 35 choses insolites qu'offrent les hôtels à travers le monde.

Courir plus vite que l'ours, vraiment?

« N'oubliez pas, vous n'avez pas besoin de courir plus vite que l'ours, nous explique Ken Cote, notre pilote de brousse. Il vous suffit de courir plus vite que l'un d'entre nous. » Je jauge les huit membres de mon groupe ; mes yeux s'arrêtent sur Tyler Clark, un employé de Northern BC Tourism. Il porte un sac à dos Trekker de Google Street View de 18 kg. Je soupire discrètement de soulagement.Nous sommes sur le territoire du grizzly. Quelqu'un allait forcément faire une blague sur les ours, ce n'était qu'une question de temps. Dans notre cas, c'était sur le quai du pavillon flottant Khutzeymateen Wilderness, cinq minutes après notre arrivée en hydravion. Plaisanter sur les animaux sauvages affamés est toujours amusant autour d'un feu de camp, mais ici, isolés à 50 km au nord de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, le conseil pratique du pilote est tout de suite moins drôle.Pour les téméraires, le pavillon flottant Khutzeymateen Wilderness (doté de six chambres, d'une pièce commune, d'une salle à manger et d'un sauna) propose des séjours de un ou quatre jours au cœur de la côte nord, un lieu réputé pour sa population de grizzlys, du 1er mai au 15 septembre.Vous pourriez aussi aimer déjeuner avec des girafes ou l'une de ces 35 choses insolites qu'offrent les hôtels à travers le monde.
© photo de Kari Medig

Plus sur Sélection

image beaconimage beaconimage beacon