Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Volcans : Où admirer de la lave en fusion dans le monde ?

logo de Espaces Espaces 2018-11-06 Gary Lawrence
© Fournis par Serdy Media Inc

Kilauea - Hawaï

Il n’y a pas si longtemps, le Kilauea était le meilleur endroit qui soit pour partir en randonnée et observer de près de la lave en fusion : le parc national des Volcans, où il est situé, était aisément accessible et les coulées étaient quasi permanentes, depuis 1983. Avant les colossales éruptions d’avril et de mai, il était en effet possible de s’approcher du magma fraîchement sorti de terre; désormais, le parc est fermé aux trois-quarts de sa superficie.

Les touristes volcaniques qui cherchent à voir du rouge ne demeurent toutefois pas en reste puisque des tour-opérateurs proposent des virées en bateau pour s’approcher des cascades de lave qui continuent de s’écouler régulièrement dans l’océan. Les plus nantis peuvent aussi prendre place à bord d'un hélicoptère et survoler les champs et autres rivières de lave en fusion. Ne reste plus qu’à attendre une éventuelle embellie pour espérer retourner admirer le magma incandescent en rando…

S’y rendre : au départ de Montréal, WestJet et Air Canada relient Vancouver à Honolulu plusieurs fois par semaine.

À lire aussi :5 aventures à vivre à Kauai, Hawaï

Erta Alé - Éthiopie

Situé au cœur de la fournaise du Danakil, un désert aux teintes surréelles qui borde l’Érythrée, l’Erta Alé présente certains des plus beaux lacs de lave du globe. Accessibles au terme d’une expédition de quatre jours obligatoirement accompagnés de militaires, ces lacs nécessitent une approche en véhicule tout-terrain puis une rando de 16 km jusqu’au « camp de base » du volcan, où on passe la nuit pour assister au rougeoiement de la lave, le soir d’abord, au petit matin ensuite. 

Si de nombreux évents laissent s’échapper les gaz volcaniques et font office de soupapes pour éviter les éruptions brutales (comme celle, récente, du Fuego au Guatemala), une odeur de soufre règne partout. En décembre dernier, un touriste allemand a par ailleurs péri lors d’une embuscade, malgré la présence de gardes armés. Même s'il s'agit d'un événement isolé, il faut néanmoins redoubler de prudence et toujours demeurer près du groupe, une fois sur place.

S’y rendre : vols directs Toronto/Addis-Abeba avec Ethiopian Airlines/Air Canada, plusieurs fois par semaine.

Pour organiser le volet terrestre :Les Routes du monde.

Ambrym - Vanuatu

Trois des volcans les plus actifs de la planète sont situés au Vanuatu, petit archipel mélanésien qui s'étend non loin des îles Fidji. Sur l’île de Tanna, le Yasur pète souvent le feu (lire : son cratère crache régulièrement des flammèches); sur l’île d'Ambrym, deux splendides lacs de lave (le Marum et le Bembow) glougloutent en permanence, au fond d’une vaste caldeira. 

Celle-ci peut-être rejointe au terme d’une randonnée dans la jungle, après qu'on se soit entendu avec les chefs de village et les sorciers, en cours de route. Certains intrépides accompagnés de guides-experts poussent l’expérience jusqu’à descendre dans la caldeira à l’aide de cordages, vêtus d’une combinaison ignifuge. À noter que récemment, l'île d'Ambae, à 150 km au nord d'Ambrym, a dû être évacuée pour cause d'activité volcanique élevée.

S’y rendre : le plus simple consiste à s’envoler pour l’Australie ou la Nouvelle-Zélande et, de là, d’emprunter Air Vanuatu, qui dessert tout l’archipel. 

Pour le volet terrestre : Aventure et Volcans, spécialiste mondial qui n’organise que des séjours près des (et sur les) volcans actifs.

À lire aussi : rando et vélo au coeur des volcans d'Auvergne

Nyiragongo - République démocratique du Congo

Situé dans une région souvent aux prises avec des conflits armés, le Nyiragongo n’est pas toujours aisément accessible. Ces dernières années, il avait recommencé à revoir les randonneurs lui tourner autour du cratère, dans le parc national des Virunga, où il s’élève à 3470 m. Mais depuis quelques semaines, le plus grand lac de lave au monde est de nouveau interdit pour des raisons de sécurité : le rapt de deux touristes britanniques a entraîné la fermeture du parc, qui borde la frontière rwandaise. Il en sera ainsi au moins jusqu’à la fin de l’année; on se croise les doigts pour 2019…

S’y rendre : Brussels Airlines, en collaboration avec Air Canada, relie Montréal à Kinshasa via Bruxelles. Autre option : atterrir plutôt à Kigali (Rwanda), à 165 km de la ville congolaise de Goma, porte d’entrée du parc.

Masaya - Nicaragua

© Fournis par Serdy Media Inc

Ces dernières années, le volcan Masaya a eu droit à un regain de vie. Difficilement visible de jour par moments, son lac de lave s’aperçoit lumineusement bien de nuit, depuis un belvédère érigé dans le parc national qui l’abrite. Sur place, il n’est cependant pas aisé de se laisser imprégner par la magie des lieux : rejoignable en voiture, le belvédère est fort fréquenté, et on n’a droit de demeurer sur place qu’une quinzaine de minutes. Depuis avril, les étrangers sont toutefois moins nombreux : le Nicaragua traverse une période d’agitation politique et la ville de Masaya est devenue « le nouvel épicentre des violences » au pays... 

S’y rendre : COPA Airlines relie Montréal à Panama City plusieurs fois par semaine, avec correspondances pratiques et efficaces sur le Nicaragua.

À lire aussi : Top 15 des plus beaux volcans du monde

À considérer également…

Volcan Klyuchevskoy en éruption, péninsule du Kamtchatka @ Shutterstock

- Stromboli, Italie : explosions et déjections incandescentes y sont très fréquentes, l'approche est aisée et les points de vue en bateau sont splendides, sur cette ravissante île conique et iconique.

- Etna, Sicile (Italie) : depuis plus de 2700 ans, le plus important volcan actif d’Europe donne régulièrement lieu à des fontaines et à des coulées de lave.

- Piton de la Fournaise, île de la Réunion : s’il est imprévisible, ce volcan voit naître annuellement des effusions de lave (environ à chaque 8 mois) et son accès est facile.

- Kamtchatka, Russie : du Klyuchevskoy au Sheveluch en passant par les Gorely, Mutnovsky et Avachinsky, les volcans de la péninsule russe du Kamtchatka entrent souvent en éruption.

- Indonésie : sur les 147 volcans de cet immense archipel, 120 sont en activité, dont le Sinabung (Sumatra), le Merapi (Java) ainsi que le Dukono et l'Ibu (Moluques) qui rougeoient régulièrement, ces derniers temps.

Pour aller plus loin

Sur le Web

Volcanoes Hazards Program

Smithsonian Institute

L.A.V.E. (Association volcanologique européenne) 

Superbe galerie de photos de National Geographic: c'est par ici.

À lire

D’un volcan à l’autre, par Guy de Saint-Cyr et Jamy Gourmaud, Éditions de la Martinière, Paris, 2014, 336 p.

Volcanoes, Collectif, Firefly Books, 2003 : un guide fort pratique qui recense une centaine de volcans actifs et accessibles, partout sur la planète.

Volcan Klyuchevskoy en éruption, péninsule du Kamchatka @ Shutterstock © Fournis par Serdy Media Inc Volcan Klyuchevskoy en éruption, péninsule du Kamchatka @ Shutterstock
Publicité
Publicité

Plus d'Espaces.ca

image beaconimage beaconimage beacon