Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

Voyages: «Tout s'est défait en cascade très vite»

logo de 20 minutes 20 minutes il y a 3 jours

La pandémie a causé un chambardement général. Agences de voyages et assureurs font face à une vague d'annulations.

D'habitude grouillant de monde, l'aéroport de Zurich a complètement changé de visage depuis l'apparition de la pandémie. C'est le même cas de figure dans tous les aéroports du monde. © Leser-Reporter/Milosh D'habitude grouillant de monde, l'aéroport de Zurich a complètement changé de visage depuis l'apparition de la pandémie. C'est le même cas de figure dans tous les aéroports du monde.

Frontières terrestres, maritimes et aériennes fermées, avions cloués au sol, voyageurs paniqués et sédentarisés avec le confinement… Comme la quasi-totalité des secteurs, celui des voyages et des assurances n'a pas échappé au chambardement provoqué par la pandémie Covid-19. «Tout s'est défait en cascade très rapidement. Jusqu'au 30 avril, tous nos voyages ont été annulés ou modifiés», observe la directrice d'une agence genevoise.

Face à la vague d'annulations, tous les assureurs ne jouent pas le jeu. Des Vaudois qui avaient prévu de longue date un voyage en famille aux Maldives à Pâques pour huit personnes dont les grands-parents et les petits-enfants, ont pu s'en rendre compte. «L'assureur ne répond que par téléphone et nous donne des informations contradictoires. Je ne sais pas si nous serons remboursés ou pas», soupire un membre de la famille.

Réservations faites après le 14 mars: à vos risques et périls

«L'agence ou le site de réservation où le billet a été acheté doit rembourser et sans frais le voyage vers une zone à risque», souligne un avocat. «Nous prenons en charge les frais

des voyages prévus jusqu'au 30 avril. Nous assistons nos clients à l'étranger qui ont dû interrompre leur déplacement à cause du coronavirus et prenons en charge les frais du retour», indique Anna Ehrensperger, chargée de communication chez Axa. En revanche, pour les voyages réservés à partir du 14 mars, le discours est le même un peu partout: les frais d'annulation ne sont pas pris en charge. (apn)

-

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon