En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

«Plus de cent détenus très dangereux se sont évadés»

logo de 20 minutes 20 minutes 13.09.2017
A handout picture released by the British Ministry of Defence (MOD) on September 12, 2017 shows the devastation of the island of Jost Van Dyke in the British Virgin Islands on September 11, 2017 following the passing of Hurricane Irma. Britons left stranded on Caribbean islands devastated by Hurricane Irma said Britain's response had been faulty, but Foreign Secretary Boris Johnson on September 11 called the criticism "completely unjustified". Britain has pledged £32 million (35 million euros, $42 million) in aid and sent hundreds of troops, supplies and rescue equipment on several flights to the British territories in the Caribbean since Friday. There are around 88,000 Britons living in the region. / AFP PHOTO / MOD / Capt George EATWELL / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / CROWN COPYRIGHT 2017 / MOD / CPT GEORGE EATWELL " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVE - TO BE USED WITHIN 2 DAYS FROM SEPTEMBER 12, 2017 DATE (48 HOURS), EXCEPT FOR MAGAZINES WHICH CAN PRINT THE PICTURE WHEN FIRST REPORTING ON THE EVENT / © Capt George Eatwell A handout picture released by the British Ministry of Defence (MOD) on September 12, 2017 shows the devastation of the island of Jost Van Dyke in the British Virgin Islands on September 11, 2017 following the passing of Hurricane Irma. Britons left stranded on Caribbean islands devastated by Hurricane Irma said Britain's response had been faulty, but Foreign Secretary Boris Johnson on September 11 called the criticism "completely unjustified". Britain has pledged £32 million (35 million euros, $42 million) in aid and sent hundreds of troops, supplies and rescue equipment on several flights to the British territories in the Caribbean since Friday. There are around 88,000 Britons living in the region. / AFP PHOTO / MOD / Capt George EATWELL / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / CROWN COPYRIGHT 2017 / MOD / CPT GEORGE EATWELL " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVE - TO BE USED WITHIN 2 DAYS FROM SEPTEMBER 12, 2017 DATE (48 HOURS), EXCEPT FOR MAGAZINES WHICH CAN PRINT THE PICTURE WHEN FIRST REPORTING ON THE EVENT /

Le gouvernement britannique a reconnu mardi que plus de 100 prisonniers dangereux s'étaient évadés d'une prison des Iles Vierges britanniques (IVB) après le passage de l'ouragan Irma, qui a fait neuf morts dans ses territoires des Caraïbes selon un nouveau bilan. «La prison a été endommagée, plus de 100 prisonniers très dangereux se sont évadés», a déclaré Alan Duncan, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, devant le Parlement. Cette situation a causé «une menace sérieuse d'effondrement total de la loi et l'ordre dans les Iles Vierges britanniques» (IVB), a-t-il ajouté. M. Duncan a précisé que des militaires avaient été déployés dans la zone pour assurer la sécurité mais il n'a pas détaillé combien de détenus avaient pu être rattrapés.

Le quotidien britannique Daily Telegraph citait mardi un document du gouvernement suggérant que 60 prisonniers étaient toujours en fuite. «Nous travaillons avec Sainte-Lucie et les autorités des IVB pour assurer le transfert vers Sainte-Lucie de 40 prisonniers à haut risque qui se sont évadés dans les IVB», selon cette note d'une réunion gouvernementale.

Joint par l'AFP, le ministère des Affaires étrangères n'a pas fait de commentaire.

Pas d'évasion à Saint-Martin

Des rumeurs, rapidement démenties par les autorités, avaient circulé samedi sur l'évasion de plusieurs dizaines de prisonniers de la prison de Pointe blanche à Sint Maarten, la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin. Le ministre néerlandais de l'Intérieur, Ronald Plasterk, avait alors indiqué que le bâtiment, qui abrite environ 130 détenus, avait été fortement endommagé mais que des miliaires avaient été envoyés pour le surveiller. Interrogé sur le sujet lors d'une conférence de presse mardi, le directeur des opération au ministère néerlandais de la Défense, Richard Oppelaar, a de nouveau assuré qu'aucun détenu ne s'était évadé. «Ils sont toujours en prison et nous avons envoyé des soldats pour prêter main forte», a-t-il dit.

L'ouragan Irma a fait neuf morts dans les territoires britanniques des Caraïbes, a par ailleurs annoncé Alan Duncan, révisant à la hausse un bilan jusqu'ici établi à six morts. Cinq personnes sont décédées dans les Iles Vierges britanniques et quatre à Anguilla, où un seul mort avait jusqu'ici été répertorié.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, se rendait mardi dans les Caraïbes, où étaient déjà le président français et le roi des Pays-Bas. Comme la France et les Pays-Bas, le Royaume-Uni est pointé du doigt pour sa gestion de la catastrophe qui a fait au moins 40 morts aux Caraïbes et en Floride.

DIAPO: Ouragan Irma: les photos les plus impressionnantes

Ouragan Irma: les photos les plus impressionnantes: Irma est un ouragan de catégorie 5, la plus puissante existante. C'est le deuxième dans la région après Andrew en 1992. (6 septembre 2017) Ouragan Irma: les photos les plus impressionnantes

(afp)

Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon