Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais conduit sur le lieu de la disparition

logo de Le FigaroLe Figaro 14.02.2018 Aude Bariéty

L'ancien militaire, mis en cause dans les disparitions de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, a été interrogé ce matin au Palais de justice de Grenoble. Il a ensuite été conduit au Pont-de-Beauvoisin, où la fillette a disparu en août dernier.

Relire la vidéo

Détenu à la prison de Saint-Quentin Fallavier, dans l'Isère, Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule ce mercredi matin un peu avant huit heures. Selon Le Dauphiné Libéré, l'ex-militaire aurait été conduit jusqu'au Palais de justice de Grenoble, à 80 kilomètres du centre pénitentiaire. Il y aurait été entendu ce matin pour la deuxième fois, après un premier interrogatoire le 30 novembre dernier. Des informations que Le Figaro n'a pour l'heure pas été mesure de confirmer.

L'ancien maître-chien aurait répondu à des questions sur la disparition de la petite Maëlys, 9 ans, introuvable depuis la nuit du 26 au 27 août 2017. Le suspect et la petite fille se trouvaient à la même soirée de mariage, au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Plusieurs éléments pèsent contre Nordahl Lelandais, notamment la découverte de l'ADN de Maëlys dans sa voiture. Mis en examen pour «enlèvement» et «meurtre», l'homme continue de nier toute implication dans cette disparition.

figarofr © PHILIPPE DESMAZES/AFP figarofr

Un convoi parti pour une destination inconnue

Toujours selon le Dauphiné, des véhicules dans lesquels ont pris place le suspect, le procureur de Grenoble et les juges d'instruction sont sortis du Palais de justice vers 10h30. Le convoi transportant Nordahl Lelandais est arrivé peu après 11 heures au Pont-de-Beauvoisin, lieu où a été vue la petite Maëlys pour la dernière fois. Le suspect devrait être emmené sur un lieu de fouilles pour tenter de retrouver le corps de l'enfant.

L'arrestation de l'ancien militaire a entraîné la réouverture de plusieurs affaires. Parmi elles, celle du caporal Arthur Noyer, volatilisé dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry et dont les ossements ont été retrouvés à Montmélian (Savoie). Le bornage des téléphones des deux hommes aux mêmes endroits et la présence d'une Audi, comme dans l'affaire Maëlys, ont conduit le procureur de Chambéry à mettre en examen Nordahl Lelandais pour «assassinat».

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

image beaconimage beaconimage beacon