Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

En pleine crise des "Gilets Jaunes", les Macron rénovent le palais de l'Elysée

logo de Challenges Challenges 04.12.2018 Laure Croiset
Brigitte et Emmanuel Macron à l'Elysée © Fournis par www.challenges.fr Brigitte et Emmanuel Macron à l'Elysée

Moquettes, rideaux, mobilier... En pleine crise des "gilets jaunes", le couple présidentiel n'a pas hésité à donner le coup d'envoi à de vastes travaux au sein du palais de l'Elysée. Un dépoussiérage estimé à plus de 100 millions d'euros.

C'est ce qu'on appelle un mauvais timing. Alors que la grogne des "gilets jaunes" ne cesse de s'amplifier à travers l'Hexagone, le couple présidentiel n'a pas hésité à donner le coup d'envoi le 23 novembre dernier à de vastes travaux au sein de la salle des fêtes de l'Elysée alors que la rue grondait déjà. Moquettes, rideaux, mobilier, rien n'est trop beau pour donner un grand coup de jeune à ce vaste palais situé au 55, rue du Faubourg-Saint-Honoré. Un dépoussiérage dont le coût total est estimé à plus de 100 millions d'euros par la Cour des comptes, sur une durée de sept ans.

Dans les colonnes du Monde datant du 30 novembre, Brigitte Macron n'hésitait pas à justifier ces travaux en évoquant une "forteresse qui se protégeait de l'extérieur". "On avait l'impression que l'Elysée était devenu une forteresse qui se protégeait de l'extérieur. On va alléger, épurer. Il faut que la lumière entre", déclarait-elle. Ce premier chantier se déroulera jusqu'au 15 janvier 2019, sous le regard attentif de Brigitte Macron. En tout, ce sont plus de 120 personnes qui sont mobilisées pour restaurer plus de 1.000 mètres carrés au sein du palais, comprenant notamment la salle des fêtes, mais également le salon Napoléon III et le jardin d'hiver. 

"Un savoir-faire français unique"

Les clés du chantier ont été partiellement confiées au Mobilier National, dont Hervé Lemoine assure la direction depuis février dernier. "Ce projet va donner une vision contemporaine de l'Élysée, et mettra à l'honneur un savoir-faire français unique", a fait savoir Hervé Lemoine dans une interview accordée au Figaro. Interrogé par Challenges en septembre dernier, le directeur du Mobilier National évoquait déjà ce projet de rénovation entrepris sous la présidence Macron. "Le président a souhaité que l'on redécore l'Elysée et que le Mobilier renouvelle son cadre décoratif. C'est une façon pour lui de montrer ces savoir-faire dans cet espace qui est presque le premier showroom de France". Depuis plusieurs mois, les petites mains du Mobilier National sont en effet aux petits soins pour restaurer les grandes tapisseries de la salle des fêtes datant du XVIIIe siècle. 

Financé en partie par la vente de produits dérivés

Le coût des travaux de cette seule salle est estimé à plus de 500.000 euros,selon Le Parisien. Lors de la présentation du projet en septembre dernier, les services de l'Elysée ont devancé les critiques, en assurant que ces travaux seront en partie financés par la vente de produits dérivés. Sur les 347.000 euros générés par les ventes, 12% ont en effet servi à restaurer le Palais de l'Elysée. Contacté par CheckNews le 26 novembre dernier, l'Elysée a tenu à justifier de telles dépenses: "C’était difficile de prendre la décision de fermer pendant un mois cette salle, de ne pas pouvoir l’utiliser, mais les travaux étaient absolument nécessaires. Le président a pris cette responsabilité. Ce qui aujourd’hui coûte plusieurs centaines de milliers d’euros aurait coûté demain le double". Toujours est-il que la pilule passe on ne peut plus mal auprès de ces Français qui se battent chaque jour pour défendre leur pouvoir d'achat. 



AUSSI SUR MSN : Rouleur ? Fumeur ? Voici de combien votre pouvoir d'achat a diminué depuis l'élection d'Emmanuel Macron


Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Challenges.fr

image beaconimage beaconimage beacon