En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Etats-Unis : à 10 ans, il abat son petit frère de 6 ans

logo de ParisMatch ParisMatch 12.08.2017 Paris Match

Un petit garçon de 6 ans a été tué par son frère de 10 ans en Pennsylvanie mercredi matin. 

Etats-Unis : à 10 ans, il abat son petit frère de 6 ans © REUTERS/Lee Celano Etats-Unis : à 10 ans, il abat son petit frère de 6 ans

Il est le seul à savoir ce qui s’est réellement passé mercredi matin à l’intérieur de ce mobile-home de Pennsylvanie. Alors qu’il était seul avec son petit frère de 6 ans, un enfant de 10 ans a trouvé l’arme de sa mère, un pistolet de calibre 9 millimètres. C’est dans la chambre de cette dernière que le drame s’est joué. L’aîné a tiré sur son petit frère, rapporte PennLive, sans que l'on ne connaisse encore les raisons de ce geste.

L’enfant est mort de ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital. Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que la mère s’était procurée légalement son arme à feu. Elle se trouvait au travail lorsque la tragédie a eu lieu. Son petit ami était lui aussi absent au moment des faits. Immédiatement après avoir tiré, le garçon a téléphoné à sa mère, puis aux secours. Les autorités doivent à présent déterminer si le tir était intentionnel ou non. 

Des chiffres alarmants 

En juin dernier, une étude a révélé que chaque jour, 19 enfants sont tués ou blessés aux Etats-Unis. Selon le site GunViolenceArchive.com qui répertorie en temps réel les incidents par armes à feu, depuis le début de l’année, 438 enfants de moins de 11 ans ont été tués ou blessés par balle. Ce chiffre monte à 1986 pour les adolescents de 12 à 17 ans. Au total depuis janvier, 38 074 incidents impliquant des enfants et des adultes, ont été relevés. 

Si ces chiffres sont alarmants, ils ne devraient pas pour autant rouvrir le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis. Alors que Barack Obama avait tenté – en vain – de légiférer sur la question, Donald Trump est de son côté un fervent défenseur du deuxième amendement de la constitution des Etats-Unis, qui garantit à tout citoyen le droit de porter une arme.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

image beaconimage beaconimage beacon