En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Faits divers - En Inde, un éléphant tue 15 personnes : un tireur d'élite appelé en renfort

logo de Le Parisien Le Parisien 12.08.2017 Le Parisien avec AFP

L'Inde a envoyé son meilleur chasseur à la poursuite d'un éléphant tueur ayant causé la mort de 15 personnes lors de passages dévastateurs dans des villages.

Le Parisien: Les éléphants tuent quelque 60 personnes par an dans l'Etat forestier du Jharkhand. (Illustration) © AFP/Tony Karumba Les éléphants tuent quelque 60 personnes par an dans l'Etat forestier du Jharkhand. (Illustration)

Ses expéditions meurtrières auraient fait 15 morts. Une chasse à l'éléphant tueur a été lancée en Inde, vendredi. L'animal aurait écrasé quatre victimes dans l'État de Bihar (est) il y a quelques mois avant de tuer plus récemment onze autres personnes dans l'État voisin du Jharkhand. 

Selon L.R. Singh, en charge de la préservation de la forêt et de la faune sauvage du Jharkhand, la décision de tuer l'animal a été prise «après une tentative infructueuse pour lui administrer un sédatif et le capturer». Pour Singh, cette mission longue d'une semaine, a échoué à cause du terrain rocheux et de la végétation dense du district de Sahibganj. «La visibilité n'est que de 15 pieds (environ cinq mètres) et il était devenu presque impossible d'endormir l'animal», a-t-il déclaré.

Un éléphant perdu après avoir été séparé de son troupeau

«Il a déjà tué tant de personnes. Il y a eu deux morts rien que sur les quatre derniers jours. Malgré tous les efforts de nos équipes, qui ont travaillé 24h/24, 7j/7, nous n'avons pas eu d'autre choix que d'ordonner de tuer l'animal», a-t-il ajouté. L'éléphant, qui se serait perdu après avoir été séparé de son troupeau, errait dans des villages des parties vallonnées du Sahibganj, habitées par la tribu Paharia, une des plus pauvres communautés indigènes de l'Inde.

L'Inde a ainsi décidé d'envoyer son meilleur chasseur à sa poursuite. Nawab Shafat Ali Khan «est un des meilleurs. Il a une solide expérience de la chasse aux animaux sauvages et c'est pourquoi il lui a été confié la responsabilité de tuer l'éléphant», a déclaré L.R Singh. En 2014, Nawab Shafat Ali Khan avait déjà été habilité par l'État d'Uttar Pradesh (nord) afin de capturer ou tuer un tigre mangeur d'hommes, qui aurait tué huit personnes.

Les éléphants tuent quelque 60 personnes par an dans l'État forestier du Jharkhand. On a estimé à 1 100 personnes le nombre de victimes d'attaques d'éléphants ou de tigres en Inde lors des trois dernières années. Le ministère de l'Environnement estime quant à lui qu'un humain meurt chaque jour en Inde après avoir croisé la route d'un animal sauvage, et qu'une grande majorité de ces victimes sont écrasées par des éléphants.

Les rencontres violentes entre des humains et des éléphants sont une «tendance croissante», a déclaré Singh, alors que de vastes étendues de forêts sont défrichées pour y établir des habitations et des activités industrielles.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

image beaconimage beaconimage beacon