Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fusillades meurtrières dans deux mosquées

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève il y a 5 jours

Deux mosquées de Nouvelle-Zélande ont été visées par des tirs vendredi. La police fait état d'un nombre significatif de victimes et de quatre arrestations. Le tireur est un Australien.

© Fournis par Tamedia AG

Deux mosquées ont été visées vendredi par des fusillades dans la ville néo-zélandaise de Christchurch. Sans donner de bilan officiel, la police parle d'un nombre «significatif» de victimes. Quatre personnes - trois hommes et une femme - ont été arrêtées.

Les autorités ont en outre trouvé des engins explosifs artisanaux dans des voitures, qui ont été désamorcés par l'armée.

«Les décès, pour ce que nous en savons, sont survenus dans deux endroits, une mosquée sur Deans Avenue et une autre mosquée sur Linwood Avene», avait déclaré le commissaire Mike Bush dans une première déclaration diffusée sur les réseaux sociaux.

Un jour sombre

«C'est l'un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande», a réagi la Première ministre Jacinda Ardern. «Ce qui s'est passé est un acte de violence inouïe et sans précédent», a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse vendredi après-midi.

«Nombre de ceux qui ont été directement touchés par cette fusillade pourraient être des migrants, ce pourrait même être des réfugiés», a-t-elle ajouté. «Ils ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur pays, et c'est leur pays. Ils sont nous. La personne qui a commis cette violence contre nous ne l'est pas». «Mes pensées, et je suis sûre celles de tous les Néo-Zélandais, vont à ceux qui ont été touchés et à leur famille».

Les environs des endroits pris pour cible à Chirstchurch demeurent bouclés, mais le reste de la ville est à nouveau accessible, bien que déserté. Les étudiants sont désormais autorisés à rentrer chez eux depuis les établissements scolaires qui avaient été bouclés le temps des différentes interventions. En ce jour de prière pour les musulmans, la police demande aux fidèles d'éviter les mosquées «partout en Nouvelle-Zélande».

La Nouvelle-Zélande est réputée pour sa faible criminalité. Dans ce pays, «l'usage d'armes à feu pour commettre des crimes reste un événement rare», écrit ainsi le département d'Etat américain dans ses conseils aux voyageurs.

Vidéo «extrêmement perturbante»

La police indique par ailleurs qu'une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, montrant une attaque du point du vue du tireur, présente des images «extrêmement perturbantes». Les autorités s'attellent à la faire supprimer et demandent qu'elle ne soit pas partagée.

Dans cette vidéo, un homme se présente comme un Australien de 28 ans. Les services de contre-terrorisme australien et néo-zélandais collaborent, selon la police de l'Etat du Queensland. Celle-ci est tenue informée par la Nouvelle-Zélande et affirme être dans une région propice à une menace.

Le Premier ministre australien s'est dit horrifié par les évènements survenus dans le pays voisin. La fédération australienne des conseils islamiques a fait part de ses pensées et prières aux victimes et survivants des attaques en Nouvelle-Zélande. La fédération recommande à toutes les mosquées en Australie de faire preuve de vigilance.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon