Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Il massacre un chat puis se met à écrire avec son sang

logo de Le Matin Le Matin 12.10.2018 Renaud Michiels

Un jeune homme a infligé des sévices horrifiants à un matou à Limoges. Une pétition exige une peine exemplaire.

Le chat a été appâté avec de la nourriture. Puis écrabouillé à coups de pied. (Photo prétexte.) © iStock Le chat a été appâté avec de la nourriture. Puis écrabouillé à coups de pied. (Photo prétexte.)

L’invraisemblable a été commis lundi dans un parc public de Limoges, les jardins de l’Évêché. Un jeune homme de 20 ans a réussi à appâter un chat avec de la nourriture. Et lorsque le félin a été à sa portée, «l’individu l’a attrapé et l’a littéralement massacré à coups de pied», relate France Bleu.

Il ne s’est pas arrêté là, selon la presse française. Après ce déchaînement de violence, il s’est ensuite servi du sang du matou pour écrire sur plusieurs arbres...

Déjà condamné pour d'autres méfaits

Il a été immédiatement interpellé par une équipe de la police municipale qui patrouillait dans le secteur. Et aurait encore «exhibé l’animal mort aux agents» avant d’être placé en garde à vue. Un examen psychiatrique a été effectué mais ses conclusions ne sont pas encore connues. «Ce bourreau de chat était déjà connu de la justice et a même été condamné à 6 mois de prison pour d’autres faits», précise France Bleu.

Ces actes horribles ont évidemment ému la population et les défenseurs des animaux. La Ligue de défense des droits des animaux de Limoges a décidé de se constituer partie civile. Et une pétition a été lancée en ligne pour exiger une «peine exemplaire». Monsieur le procureur, lit-on, «appliquez l’article 521-1 du code pénal avec peine de prison ferme de 2 ans et obligation de soins». Le texte a déjà été signé près de 65'000 fois ce vendredi matin.

Publicité
Publicité

Plus de Le Matin

image beaconimage beaconimage beacon